•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’écrivain Christian Mistral meurt à 56 ans

L'homme sourit légèrement.

L'écrivain Christian Mistral

Photo : Les Herbes rouges

Radio-Canada

Le romancier et poète Christian Mistral, qui s’est fait connaître avec le roman Vamp en 1988, est mort à l’âge de 56 ans. C’est sa sœur Annie Roy qui a annoncé la nouvelle sur Facebook lundi. Également parolier, il a notamment écrit la chanson Soirs de scotch de Luce Dufault.

Mon frère, l'écrivain Christian Mistral, n'est plus. Il a cassé sa pipe, repris ses ailes, a écrit sur Facebook Annie Roy.

En entrevue à Radio-Canada, son cousin Jeff Moran a confirmé la nouvelle et a ajouté qu'une autopsie allait être réalisée pour connaître la date et la cause de la mort de Christian Mistral, dont le corps a été découvert chez lui par une amie.

On le savait fatigué et très malade, a-t-il expliqué. Il souffrait d'un diabète assez avancé et avait des difficultés à marcher.

Le Montréal des années 1980 dans Vamp

Né Paul-André Roy à Montréal en 1964, Christian Mistral a écrit Vamp en 1988, à 23 ans. Ce roman à succès, qui a marqué les esprits à l’époque, a été finaliste du Prix du Gouverneur général en 1988. Il parle de jeunes désabusés vivant dans le Montréal des années 1980.

Par la suite, Christian Mistral a publié Vautour en 1990, Valium en 2000, Sylvia au bout du rouleau ivre, puis Vacuum et Origines en 2001. Léon, Coco et Mulligan, son dernier roman, date de 2007.

En 1996, Christian Mistral a aussi signé les paroles de la chanson Soirs de scotch, un des premiers succès de la chanteuse Luce Dufault.

Condamné à plusieurs reprises pour des violences contre des femmes, Christian Mistral a passé plusieurs mois en prison.

En 2007, en entrevue à Tout le monde en parle, il avait confirmé que sa carrière en avait pâti. C’est certain que je suis tombé dans la pauvreté la plus abjecte, avait-il expliqué, ajoutant qu’il ne demandait pas aux gens de dissocier l’écrivain qu’il était de son œuvre.

En plus de s’ouvrir sur ses difficultés financières, il avait évoqué ses problèmes de consommation d’alcool et de drogue. J’écris beaucoup moins qu’avant, et je pense que c’est une démonstration que je consomme beaucoup moins qu’avant, avait-il déclaré. Oui, j’avais besoin de boire pour écrire, car je suis quelqu’un qui a des inhibitions.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.