•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le développement de la filière aluminium au cœur des priorités des élus régionaux

Des lingots d'aluminium.

Des lingots d'aluminium

Photo : Radio-Canada

En plus de voter pour les candidats de leur choix lors des prochaines élections municipales de 2021, les citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean pourraient devoir répondre à une question référendaire qui permettrait de connaître leur opinion au sujet de l’industrie de l’aluminium et de l’utilisation des ressources naturelles.

Il s’agit de l’une des mesures proposées par une nouvelle table de concertation régionale regroupant des élus des trois ordres de gouvernement et des représentants du secteur économique qui s'unissent pour définir une stratégie de développement de la filière aluminium dans la région.

À l’initiative de la mairesse de Saguenay, Josée Néron, une première rencontre de ce nouveau regroupement a eu lieu vendredi par vidéoconférence.

Les préfets des quatre MRC de la région, le maire d’Alma, Marc Asselin, la mairesse de Saguenay, le conseiller municipal Jean-Marc Crevier, le député provincial de Jonquière, Sylvain Gaudreault, et les députés fédéraux de Lac-Saint-Jean et de Jonquière, Alexis Brunelle-Duceppe et Mario Simard ont pris part aux discussions.

Les présidents des syndicats des usines de Rio Tinto de Jonquière et d’Alma, Donat Pearson et Sylvain Maltais, de même que le directeur général de la Société de la Vallée de l’aluminium, Christian Fillion, et le directeur général de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé, ont aussi participé à la première ronde de pourparlers.

Nous voulons réunir les intervenants politiques, économiques et syndicaux de la région et réfléchir en équipe à l’aide que nous pouvons apporter au développement de l’industrie de l’aluminium au Saguenay—Lac-Saint-Jean, a déclaré la mairesse Néron, par voie de communiqué.

Les élus veulent lancer un message clair aux gouvernements, aux multinationales et à la population au sujet de l’importance, pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean, de l’industrie du métal gris. Ils souhaitent mettre en place des moyens de la faire prospérer.

Josée Néron en entrevue dans son bureau.

La mairesse Josée Néron

Photo : Radio-Canada

La politique de la chaise vide n’existera plus, car nous voulons mieux informer le gouvernement de nos stratégies , affirme la mairesse de Saguenay, au nom des membres de la Table de concertation sur l’aluminium.

Les participants ont pour objectif le maintien des usines de Rio Tinto en région et les emplois qui s’y rattachent. Le développement de nouvelles filières vertes et l’implantation d’entreprises œuvrant dans les secteurs de la deuxième et de la troisième transformation de l'aluminium font partie des éléments considérés comme des priorités.

Un observatoire indépendant pourrait voir le jour à l’initiative du groupe, qui entend mettre en branle des campagnes de mobilisation pour que la région obtienne sa juste part des redevances provenant du Fonds des générations.

Aucun des députés régionaux de la Coalition avenir Québec (CAQ), y compris la ministre responsable de la région, Andrée Laforest, ne siège à cette nouvelle table. Le député fédéral de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, a lui aussi été invité à prendre part aux discussions vendredi, mais il n’a pas répondu à l’appel. Selon le cabinet de la mairesse, les députés caquistes et le député conservateur ont choisi de ne pas déléguer de représentant de leur bureau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !