•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'Alberta pourrait annoncer de nouvelles restrictions mardi

La Dre Deena Hinshaw parle pendant une conférence de presse.

Depuis le début de la pandémie, 34 779 personnes se sont rétablies de la maladie en Alberta.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement de l’Alberta pourrait annoncer de nouvelles restrictions afin de freiner la propagation de la COVID-19, mardi. C’est ce qu’a déclaré la médecin hygiéniste en chef, Deena Hinshaw, alors que l’Alberta vient de franchir la barre des 13 000 cas actifs de la maladie.

Nous avons atteint un point précaire, a expliqué la Dre Hinshaw qui a d’ailleurs écourté son point de presse lundi pour prendre part à une rencontre du comité de mise en œuvre des priorités du cabinet Kenney.

Selon elle, ce dernier se penche sur une série de mesures visant à réduire la propagation croissante de la COVID-19 et dont les modalités seront annoncées mardi.

Sur la base de leurs décisions, nous fournirons une mise à jour détaillée aux Albertains demain.

Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l’Alberta

Progression ultrarapide

Au cours des cinq derniers jours, l'Alberta a rapporté 6729 nouveaux cas de COVID-19, dont 1336 samedi, 1584 dimanche et 1549 lundi.

Le virus se propage plus rapidement et plus largement qu’à tout autre moment des neuf derniers mois, indique Deena Hinshaw. C'est comme une boule de neige qui dévale une colline, devenant de plus en plus grande et plus rapide, et cela continuera à moins que nous ne mettions en œuvre des mesures fortes pour l'arrêter, a-t-elle imagé.

En plus des 1549 cas annoncés lundi, l’Alberta a également fait état de cinq nouveaux décès, en 24 heures, portant le nombre total de morts à 476.

À ce jour, 328 personnes sont hospitalisées, dont 62 aux soins intensifs.

Attendre plus longtemps aura une incidence sur notre capacité à prendre soin des Albertains dans les semaines et les mois à venir.

Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l’Alberta

Arriéré dans la recherche des contacts

Par ailleurs, Deena Hinshaw dit que compte tenu de l'augmentation significative du nombre de nouveaux cas ces dernières semaines, le système de recherche des contacts de la province n'a pas été en mesure de répondre à la demande.

Cela signifie qu’il y a eu un arriéré de cas en augmentation lente qui n’ont pas encore reçu d’appel de Services de santé Alberta (AHS) dans le cadre d’une enquête [en lien avec un cas positif], précise-t-elle.

Elle ajoute que la priorité sera mise sur la recherche de contacts des cas positifs ayant le plus grand impact d’augmenter la transmission du virus. Selon elle, AHS ne communiquera plus avec une personne par téléphone si 10 jours se sont écoulés depuis son diagnostic positif.

AHS n'appellera plus cette personne pour mener une enquête sur le cas ou la recherche de contacts. Ces personnes recevront désormais un message texte les informant qu’il ne recevront pas d’appels de AHS en plus de leur indiquer la date de fin de leur période d’isolement.

Je suis désolé que ce changement laisse un groupe de personnes sans possibilité d'avoir une conversation avec AHS pour comprendre où ils ont contracté le virus et comment mieux prévenir la propagation, a-t-elle déclaré. Mais nous devons nous concentrer sur l'avenir et utiliser nos traceurs de contacts là où ils ont le plus d'impact.

Dans cette optique, elle explique qu’en raison de l’arriéré actuel, AHS pourrait ne pas être en mesure de suivre et d’enregistrer tous les cas qui auraient pu être liés à une école au cours des deux dernières semaines.

Je suis convaincue qu'en raison de la diligence de nos écoles, de nos parents, de nos tuteurs et de nos élèves, le nombre de cas dans les écoles restera stable et nous continuerons à voir un nombre limité d'événements de transmission dans les écoles. La meilleure chose que nous puissions faire pour protéger les écoles, c'est de réduire la transmission communautaire, poursuit-elle.

Les cas parmi les agents de santé et ceux qui travaillent dans les soins continus sont signalés par un mécanisme distinct, a-t-elle déclaré, et ne devraient pas faire partie de l'arriéré.

Cas actifs en Alberta (par zone) : 

  • Zone d’Edmonton zone: 5 991
  • Zone de Calgary : 4 845
  • Zone du centre : 812
  • Zone du nord : 748
  • Zone du sud: 664
  • Zone inconnue : 106

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !