•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mise à jour économique fédérale le 30 novembre

Chrystia Freeland, debout à la Chambre des communes.

Chrystia Freeland a annoncé la mise à jour économique à la Chambre des communes.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La Presse canadienne

Le gouvernement fédéral détaillera l'état de ses finances la semaine prochaine.

Chrystia Freeland publiera une mise à jour économique le 30 novembre. La ministre fédérale des Finances l'a annoncé aux Communes durant la période des questions, lundi après-midi.

Notre plan va continuer de soutenir les Canadiens pendant la pandémie et veiller à ce que l'économie post-COVID soit robuste, inclusive et durable, a-t-elle dit.

Les partis d'opposition réclament l'état des lieux depuis des mois. Le Parti conservateur est particulièrement inquiet de voir tous les milliards de dollars distribués par les différents programmes fédéraux créés depuis le début de la pandémie, le printemps dernier.

Les libéraux avaient promis une mise à jour pour l'automne, particulièrement sur l'état du déficit. L'annonce pourrait également inclure le plan d'une première étape vers un programme fédéral de garderies.

Le gouvernement n'a pas déposé de budget pour l'année financière en cours, mais a publié en juillet un portrait économique et budgétaire dans lequel on estimait que le déficit était en voie d'atteindre 343,2 milliards de dollars.

Cette somme n'inclut toutefois pas les dépenses supplémentaires engagées à compter de juillet ni plusieurs des promesses formulées par le gouvernement depuis cette date.

Selon ce qu'a fait savoir le gouvernement libéral, la mise à jour économique doit être accompagnée de prévisions économiques et d'orientations sur les dépenses afin d'éviter de perdre le contrôle sur le déficit.

Des observateurs s'attendent à un plan de gestion des conséquences à court terme de la pandémie, mais aussi à une stratégie pour limiter ses répercussions à long terme sur le pays.

Le président du Conseil canadien des affaires, Goldy Hyder, veut voir dans la mise à jour une approche coordonnée au contexte de la pandémie, y compris des mesures d'aide pour les secteurs les plus touchés de l'économie, comme le voyage, le tourisme et l'hôtellerie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !