•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ombres d'un trou noir auraient été captées par Hubble

Cette image de la galaxie IC 5063 révélant un mélange de rayons lumineux et d'ombres sombres provenant de son noyau, siège d'un trou noir supermassif.

Cette image prise par Hubble montre la galaxie IC 5063. Elle révèle un mélange de rayons lumineux et d'ombres sombres provenant de son noyau, siège d'un trou noir supermassif.

Photo : NASA/ESA/Hubble

Radio-Canada

Le télescope spatial Hubble a observé des rayons lumineux et sombres qui émanent du centre de la galaxie IC 5063 située à 156 millions d'années-lumière de la Terre dans la constellation de l'Indien.

L’astronome américain Peter Maksym et ses collègues du Harvard- Smithsonian Center for Astrophysics pensent que ces rayons proviennent de la matière poussiéreuse en forme d'anneaux (tore) qui entoure le trou noir central de la galaxie.

Repères

  • Un trou noir est un objet céleste dense et compact.
  • Les trous noirs sont si massifs que rien ne s'en échappe, ni la matière ni même la lumière; ils sont donc pratiquement invisibles.

Selon l'un des scénarios avancés par les astronomes, un tel jeu d'ombres et de lumières peut se produire lorsque la lumière projetée par le trou noir supermassif frappe l'anneau. Ainsi, la lumière qui s'écoule à travers les interstices de celui-ci crée des rayons plus ou moins brillants.

Ce jeu d’ombres et de lumières est visible parce que le trou noir et son anneau sont inclinés latéralement par rapport au plan de la galaxie. Cet alignement permet aux faisceaux lumineux de s'étendre loin à l'extérieur de la galaxie.

Je suis très enthousiaste à l'idée d'observer l'ombre du tore, car c'est un effet vraiment impressionnant que nous n'avons jamais vu auparavant en images, bien qu'il ait fait l'objet d'une hypothèse, affirme Peter Maksym dans un communiqué publié par la NASA.

Cette image nous montre quelque chose qui est généralement impossible à voir directement.

Peter Maksym

Nous savons que ce phénomène peut se produire, mais dans ce cas, nous pouvons en voir les effets dans toute la galaxie IC 506, ajoute M. Maksym.

En outre, cette nouvelle observation permet de mieux cerner la géométrie d’un tore. Elle permettra de mieux comprendre le comportement des trous noirs supermassifs et leur environnement, soutient Peter Maksym.

Une galaxie est façonnée par son trou noir central tout au long de son évolution.

Peter Maksym

Si le scénario avancé par les scientifiques est correct, les rayons sombres fournissent la preuve indirecte que le disque de l'IC 5063 est très mince, ce qui explique pourquoi la lumière s'échappe tout autour de la structure.

Le détail de ces travaux est publié dans les Astrophysical Journal Letters (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !