•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ancien ministre Peter Kent ne sera pas candidat au prochain scrutin

L'annonce de son départ s'ajoute à celles de Diane Finley et Bruce Stanton.

Peter Kent parle, un masque sous le menton.

Peter Kent, le 22 septembre dernier.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Un autre poids lourd du Parti conservateur du Canada annonce qu'il ne sera pas candidat à sa réélection.

Le député Peter Kent a fait savoir lundi qu'il ne sera pas sur les rangs lors du prochain scrutin. L'annonce de son départ s'ajoute à celles de l'ex-ministre Diane Finley et du vice-président de la Chambre, Bruce Stanton.

M. Kent est un vétéran de la politique fédérale; il siège au Parlement depuis 2008. Il a notamment occupé la fonction de ministre de l'Environnement de 2011 à 2013, mandat au cours duquel il a annoncé que le gouvernement canadien entendait se retirer du protocole de Kyoto.

Cette annonce lui avait d'ailleurs valu les insultes de Justin Trudeau quelques jours plus tard.

Un siège à prendre

Journaliste de carrière, Peter Kent avait ravi aux libéraux en 2008 la circonscription de Thornhill, dans le Grand Toronto. Il a été réélu à trois reprises depuis.

La course pour le remplacer promet d'être chaudement disputée : au moins deux femmes ont déjà indiqué qu'elles étaient intéressées par le comté.

Melissa Lantsman a été un membre clé de l'équipe électorale du premier ministre progressiste-conservateur de l'Ontario, Doug Ford, et Gila Martow est députée provinciale à Toronto depuis 2014.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !