•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pire éclosion de COVID-19 en milieu scolaire de l’Ontario

Une classe vide, les chaises levées sur les bureaux.

471 employés, élèves et membres de la famille immédiate de la communauté scolaire Frank W. Begley ont été testés à ce jour (archives).

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

L’école élémentaire publique Frank W. Begley de Windsor enregistre 39 cas confirmés et probables de coronavirus à la suite d’une éclosion déclarée la semaine dernière à l'intérieur de ses bâtiments.

Le 17 novembre, le Bureau de santé publique de Windsor-Essex forçait la fermeture de l’établissement après la confirmation de trois cas de COVID-19 parmi les membres de son personnel. Toute la communauté scolaire est depuis en isolement.

Une semaine plus tard, ce sont 29 élèves et 8 employés qui ont été déclarés positifs à la COVID-19. Deux autres cas chez des élèves doivent toujours être confirmés.

La façade de l'école élémentaire publique Frank W. Begley de Windsor.

L’école élémentaire publique Frank W. Begley est le foyer de la plus grande éclosion en milieu scolaire de l'Ontario (archives).

Photo : CBC/Katerina Georgieva

Selon le Bureau de santé publique de Windsor-Essex, le patient zéro serait un membre du personnel. Il aurait développé des symptômes le 8 novembre et aurait effectué un premier test de COVID-19 le 15 novembre. L’école élémentaire a reçu l’ordre de fermer ses portes deux jours plus tard, et ce, pour une période indéterminée.

La fermeture de l’école nous a vraiment aidés à contrôler l’éclosion afin de mettre un terme à la transmission en cours à l’intérieur de l’établissement, a mentionné le médecin hygiéniste de Windsor-Essex, le Dr Wajid Ahmed, en conférence de presse lundi.

Selon lui, la communauté scolaire Frank W. Begley est particulièrement à haut risque, puisqu’elle est composée de familles à faible revenu et souvent issues de l'immigration. La barrière de la langue pose entre autres d’importants défis de communication en lien avec les directives sanitaires.

Il y a beaucoup de problèmes qui ont toujours existé, mais je pense qu'en raison de la propagation actuelle, il est de plus en plus évident que certaines de ces familles sont plus touchées que d'autres.

Dr Wajid Ahmed, médecin hygiéniste en chef de Windsor-Essex

Parmi les cas signalés à l’école, une majorité se situe dans la tranche d'âge de 10 à 13 ans. Le cas le plus âgé a 61 ans. À ce jour, 471 employés, élèves et membres de la famille immédiate de la communauté scolaire ont été testés.

Par ailleurs, l’école élémentaire publique Frank W. Begley doit être nettoyée en profondeur lundi, selon Sharon Pyke, surintendante de l'éducation au conseil scolaire public anglais.

Nous faisons un nettoyage complet des bâtiments afin que les élèves soient rassurés au moment de revenir à l’école, a-t-elle affirmé.

Une situation inquiétante dans Windsor-Essex

Le Bureau de santé publique de Windsor-Essex confirme lundi 36 nouveaux cas de coronavirus dans la région. La moitié de ces nouvelles infections sont liées à des contacts étroits avec un cas confirmé de COVID-19.

Cinq centres de soins de longue durée font état d’une éclosion à l’intérieur de leur établissement. Une éclosion a également été signalée dans une résidence étudiante de l’Université de Windsor et une autre dans une industrie agricole de Leamington.

Alors que 310 cas de COVID-19 sont toujours actifs dans la région, l'augmentation du nombre de nouvelles infections inquiète le médecin hygiéniste en chef de Windsor-Essex.

Dr Wajid Ahmed s'adresse aux médias en parlant dans des microphones placés devant lui.

Dr Wajid Ahmed, médecin hygiéniste en chef de Windsor-Essex lors d'une conférence de presse en mars (archives).

Photo : Amy Dodge/CBC

La pente de cette courbe est nettement plus élevée que celle que nous avons constatée lors de la première vague, a-t-il souligné en conférence de presse.

Le Dr Ahmed se dit particulièrement préoccupé par la hausse du nombre de cas chez les plus jeunes. En novembre, 20 % des nouvelles infections à la COVID-19 ont été recensés chez des individus de 0 à 19 ans.

C’est un changement par rapport à ce que nous avons constaté jusqu’à présent, a-t-il spécifié. La plupart de ces cas de COVID-19 sont liés à une contamination en milieu scolaire.

[La COVID-19] est à peu près partout et nous devons en être conscients. Tenez pour acquis que tous les gens que vous rencontrez pourraient être positifs et prenez vos précautions.

Dr Wajid Ahmed, médecin hygiéniste en chef de Windsor-Essex

En plus de l’éclosion à l'école élémentaire publique Frank W. Begley, l'école élémentaire catholique W. J. Langlois a également fermé ses portes, vendredi, après la confirmation de quatre cas de COVID-19.

Le Dr Ahmed indique que le Bureau de santé publique de Windsor-Essex enquête actuellement sur une possible éclosion dans une autre école.

La région de Windsor-Essex est passée lundi en zone orange, selon le système de classification provinciale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !