•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle direction pour les Tyrans de Gatineau

Steve Spooner prendra notamment la place de Mathieu Joly comme entraîneur-chef.

Un joueur de baseball lance la balle vers le marbre pendant un entraînement.

Les joueurs des Tyrans en action pendant un entraînement (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Les Tyrans de Gatineau vont amorcer la prochaine saison avec de nouveaux dirigeants. L’organisation de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) a annoncé que Steve Spooner prendra la place de Mathieu Joly comme entraîneur-chef.

C’est le copropriétaire de l’équipe, Stéphane Pétronzio qui occupera dorénavant les fonctions de directeur général.

Steve est notre homme de confiance. Il apporte un côté professionnel, une éthique de travail et une assiduité. C’est un motivateur et un communicateur, exactement le genre de personne qu’on cherchait pour diriger les Tyrans l’an prochain et dans les années à venir, mentionne Pétronzio.

Un entraîneur de baseball prend la pause devant une affiche avec le logo de son équipe.

Steve Spooner prend la relève de Mathieu Joly comme entraîneur des Tyrans de Gatineau.

Photo : Gracieuseté des Tyrans de Gatineau

Le nouvel entraîneur, âgé de 46 ans, est engagé dans le baseball mineur depuis de nombreuses années en Outaouais. Son fil, Kevin, un ancien de l’Académie ABC, devrait s’aligner avec les Tyrans l’été prochain. Spooner souhaite mousser la crédibilité de l’organisation et lui donner plus de visibilité. 

Tout le monde connaît les Olympiques au hockey. L’équivalent baseball, c’est nous. Beaucoup de gens ne connaissent pas les Tyrans. Ce n'est pas normal. Je veux apporter une mentalité de gagnant sur le terrain. Chaque présence, les joueurs vont arriver avec une intention et pour performer. Si on donne l’effort, c’est le plus important, affirme le nouvel entraîneur. 

Un homme rencontre les médias. Il se trouve à un lutrin pour prendre la parole.

Stéphane Pétronzio est aussi un des propriétaires de l'équipe de baseball junior élite les Tyrans de Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Tout le monde pensait que je prendrais l’équipe, mais on a une vision à long terme. On veut faire partie de la LBJEQ et que les jeunes joueurs de partout dans la province viennent jouer ici.

Stéphane Pétronzio, directeur général des Tyrans de Gatineau

Le nouvel entraîneur se donne quelques semaines pour établir un plan en vue de la prochaine saison. Il souhaite mettre des efforts pour garder ici certains joueurs locaux qui ont joué à Ottawa ou ailleurs au Québec au cours des dernières années.

On est chanceux, on a parmi les plus belles installations au Québec. Il faut ramener les gens au terrain, poursuit Spooner.

Transition difficile 

La transition ne s’est pas faite sans heurt au cours des dernières semaines. L’entraîneur sortant, Mathieu Joly, a mentionné sur les réseaux sociaux avoir été congédié par message texte, sans avertissement, par les dirigeants de l’équipe. 

On l’a convoqué à une réunion à nos bureaux dans les dernières semaines. Il n’est pas venu. Par la suite, il s’est payé une traite sur les réseaux sociaux. C’est son droit, mais on ne l’a pas congédié par texto, affirme Pétronzio, offrant une version différente. 

Un entraîneur de baseball s'adresse à un journaliste de Radio-Canada à la caméra.

L'ancien entraîneur-chef des Tyrans de Gatineau, Mathieu Joly (archives).

Photo : Radio-Canada

Mathieu Joly nous a fait parvenir la courte conversation par messagerie texte. On le convoque le 6 novembre en matinée pour une rencontre quatre jours plus tard. Joly ne confirme pas sa présence mais ne dit pas non plus qu'il ne pourra pas y être. Moins de 2 heures plus tard, l'organisation annule cette réunion et lui confirme la fin de son contrat. Je souhaite la meilleure des chances à Steve et mes anciens joueurs, nous a mentionné Joly, qui ne veut toutefois pas entrer dans les détails de sa relation avec l'organisation.

La relation entre les dirigeants des Tyrans et l'ancien entraîneur a été tendue dans les derniers mois. Il semble que Joly n’était pas d’accord avec la décision de l’organisation de ne pas jouer dans la LBJEQ durant l’été 2020. 

La décision de Joly de changer d’organisation pendant la pause n’a pas été bien vue non plus par les Tyrans. 

Mathieu avait démontré de l’intérêt à St-Eustache. Il était rendu un Bison et disait qu’ils allaient remporter le championnat. Ça ne rentre pas dans nos valeurs d’organisation. On n'a pas apprécié ces choses-là, précise Pétronzio. 

Un entraîneur de baseball parle à ses joueurs tout près du marbre sur le terrain

L'ancien entraîneur des Tyrans, Mathieu Joly, s'adressant à ses joueurs pendant un entraînement (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

L’homme de baseball assure que ses relations avec Mathieu Joly étaient au beau fixe avant cet épisode et qu’ils travaillaient bien ensemble. Il compte toutefois mettre le travail d’équipe davantage à l’avant-plan pour la prochaine saison. 

Les décisions ne vont pas se prendre uniquement par moi, ce sera un travail d’équipe. Mais, je n'aurai pas besoin de faire la police avec l’équipe. Une équipe de balle ça joue à la balle et l’entraîneur "coach". Le social va se faire ailleurs, prétend Pétronzio, ce qui laisse croire que d’autres motifs ont poussé l’organisation à faire ces changements. 

Les Tyrans comptent s’aligner dans la LBJEQ pour la saison 2021 si l’évolution de la pandémie le permet. On va prévoir un camp d’entraînement plus court et tout dépend des consignes de la santé publique. On va faire le maximum dans les circonstances, conclut l’entraîneur-chef.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !