•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

15 nouveaux cas de COVID-19 et un décès supplémentaire au N.-B.

La médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, Jennifer Russell, lors du point de presse de lundi.

La médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, Jennifer Russell, lors du point de presse de lundi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick signale 15 nouveaux cas de COVID-19 lundi, la plupart dans la région de Saint-Jean.

Les autorités signalent 11 nouveaux cas dans la région de Saint-Jean, 3 dans la région de Moncton et 1 dans la région de Fredericton. Il y a actuellement 89 cas actifs dans la province.

La médecin hygiéniste en chef annonce aussi un décès supplémentaire lié au virus, le septième depuis le début de la pandémie. Elle ne précise pas dans quelle région ce décès est survenu.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Au total, 13 cas de COVID-19 font actuellement l'objet d'une enquête. Nous n'avons pas déterminé si les cas sous enquête dans les zones 1 et 2 sont liés à de la transmission communautaire, précise la médecin hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell.

Le premier ministre Blaine Higgs précise que les 15 nouveaux cas annoncé lundi concernent tous des gens qui étaient déjà en isolement préventif.

Une trentaine d'amendes et davantage de surveillance

Plus de 30 amendes ont été donnés à des Néo-Brunswickois qui ne respectaient pas les règles sanitaires dans les zones 1 et  2 au courant de la fin de semaine.

La plupart liés au refus de porter un masque, précise le premier ministre.

Blaine Higgs affirme qu'il y aura davantage de surveillance dans les endroits publics et les commerces, afin de s'assurer du respect des règles sanitaires. En plus du port du masque, les autorités s'assurent que les Néo-Brunswickois respectent la bulle d'un ménage et la distanciation physique.

Nous essayons de garder les restaurants ouverts, mais ne vous méprenez pas, si les gens ne font pas leur part, il faudra passer à une autre couleur ou imposer davantage de restrictions aux entreprises.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Dans les régions de Moncton et de Saint-Jean, qui sont passées en phase orange la semaine dernière, il est désormais obligatoire de présenter une pièce d'identité dans les lieux avec places assises comme les restaurants.

Tables vides d'un restaurant.

Les employés de la restauration doivent vérifier que les clients qui mangent ensemble habitent à la même adresse.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Cela permettra de s’assurer que les gens qui prennent place à une même table font partie de la même bulle formée d’un seul ménage (une seule adresse).

Cette mesure vise aussi à vérifier l'exactitude des noms et des coordonnées fournies par les clients, puisque la Santé publique a découvert que certaines personnes donnent de faux renseignements.

Le N.-B. reste dans la bulle atlantique

Deux provinces de l'Atlantique ont annoncé lundi matin qu'elles quittent la bulle atlantique. Terre-Neuve-et-Labrador et l'Île-du-Prince-Édouard mettent sur pause leur participation à la bulle et réinstaurent les restrictions de déplacements pour au moins deux semaines.

La hausse du nombre de cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse inquiète les autorités ailleurs en Atlantique.

Le premier ministre Blaine Higgs précise que le Nouveau-Brunswick ne fait aucun changement à la bulle atlantique.

Les changements annoncés après ces deux provinces n'affectent pas les Néo-Brunswkickois qui reviennent après avoir travaillé dans ces deux provinces, explique Blaine Higgs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !