•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je m’appelle humain primé par le festival Cinemania 

Le jury a choisi de récompenser ce film « percutant et lumineux » sur la poète innue Joséphine Bacon.

Portrait de Joséphine Bacon de profil, en nature

Joséphine Bacon dans le film «Je m'appelle humain», de Kim O'Bomsawin

Photo : Terre innue

Radio-Canada

Déjà lauréat lors de quatre festivals de cinéma, le documentaire Je m’appelle humain, consacré à la poète innue Joséphine Bacon et réalisé par l’Abénaquise Kim O’Bomsawin, a remporté le prix Visages de la francophonie, remis par le festival Cinemania dimanche soir. 

C’est un jury notamment composé de la comédienne Juliette Gosselin, du réalisateur Pascal Plante et de l’actrice Nahéma Ricci qui a choisi de récompenser ce film percutant et lumineux pour les enjeux de francophonie on ne peut plus pertinents et fondamentaux, pour la réconciliation et la réflexion proposées par le sujet et par la mise en scène, pour le regard amoureux de la cinéaste sur le territoire, et, avant tout, pour la mémoire

Le 13 novembre dernier, Je m’appelle humain est sorti en ligne et dans certains des cinémas ouverts au Canada.

D’autres films lauréats

Une mention spéciale du jury a également été décernée au long métrage Si le vent tombe, de Nora Martirosyan, qui porte sur le conflit qui oppose l’Arménie et l'Azerbaïdjan dans la région du Haut-Karabakh.

Quant au tout nouveau prix Rayonnement pour le meilleur long métrage québécois ou en coproduction québécoise, il a été remis à La nuit des rois, de Philippe Lacôte. Ce film a été diffusé en préouverture du festival, qui s’est déroulé en ligne cette année en raison de la pandémie.

Landgraves, réalisé par le Québécois Jean-François Leblanc, a reçu le prix du meilleur court métrage. 

Cinemania s’est officiellement achevé dimanche, mais les films primés peuvent être regardés sur sa plateforme de visionnement jusqu’à mardi à minuit. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !