•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

GM doit rappeler plus de 5,9 millions de véhicules aux États-Unis

Des discussions sont en cours avec Transports Canada

Des drapeaux américains devant un logo GM.

Le siège social de General Motors, à Détroit.

Photo : AFP / BILL PUGLIANO

Radio-Canada

Les millions de véhicules rappelés sont équipés de coussins gonflables Takata jugés dangereux par l’Administration nationale de la sécurité routière américaine (ANSR), une estimation de risque que contestait la direction de General Motors.

L’ANSR, qui a récemment rejeté une pétition déposée par General Motor qui contestait ce rappel sur la base d’expertises scientifiques indépendantes, a déclaré lundi que GM devra malgré tout rappeler ses camions et VUS produits entre 2007 et 2014 équipés du système de coussins gonflables en question.

Le rappel concerne notamment les modèles Cadillac Escalade, Chevrolet Silverado, Chevrolet Suburban, Chevrolet Tahoe, GMC Sierra et les GMC Yukon.

Selon l’ANSR, ces coussins fabriqués par Takata présentent les mêmes risques d’explosion après une exposition prolongée à la chaleur et l’humidité que les autres modèles Takata qui ont fait l’objet de rappels ces dernières années.

La direction de General Motors, qui contestait cet ordre de rappel, annonce dans un communiqué que bien qu’elle ne soit pas d’accord avec l’ANSR, elle procédera au rappel demandé par l’agence fédérale américaine.

Pour ce qui est d’un éventuel rappel de véhicules GM au Canada, la direction du constructeur automobile explique dans un communiqué être actuellement en contact avec Transports Canada et avoir l’intention de poursuivre une approche similaire à celle des États-Unis pour soutenir nos clients canadiens.

Selon GM, qui estime qu’il lui en coûtera 1,2 milliard de dollars pour rappeler ces 5,9 millions de véhicules, les coussins gonflables installés dans ses camions et VUS ne présentent pas de risque pour la sécurité des conducteurs et des passagers, selon les données scientifiques qu’elle a fait valoir auprès de l’ANSR qui en a finalement décidé autrement.

Le défaut des coussins Takata, qui entraîne dans de rares cas la rupture des gonfleurs et l'envoi de fragments métalliques potentiellement mortels dans l’habitacle des véhicules, est à l’origine du plus grand rappel de véhicules automobiles de l'histoire des États-Unis, avec environ 63 millions de coussins à remplacer.

Dans le monde entier, environ 100 millions de coussins Takata de 19 grands constructeurs automobiles ont été rappelés.

Selon les statistiques, 18 décès liés au mauvais fonctionnement des coussins gonflables Takata ont été signalés aux États-Unis, mais aucun dans un véhicule produit par General Motors.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !