•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 500 cas de COVID-19 au Manitoba, un nouveau record

Avec 14 087 cas au total, près d'un Manitobain sur 100 a été contaminé par la COVID-19.

Une petite pancarte posé sur la neige sur laquelle il est écrit COVID-19, sur fond rouge.

Parmi les sept nouveaux décès enregistrés au Manitoba, deux concernent des personnes de la région sanitaire Santé Sud.

Photo : Radio-Canada

Le Manitoba a enregistré 546 nouveaux cas de COVID-19 lundi, un nouveau record, tandis que 7 personnes supplémentaires sont mortes de la maladie.

Précision : Nous avons, dans un premier temps, rapporté 543 cas de COVID-19 en nous basant sur les informations fournies par la province. Or, celle-ci a ensuite publié un communiqué dans lequel elle apportait une correction selon laquelle le nombre de nouveaux cas était 546 et non pas 543.

Les cas annoncés lundi portent à 14 087 le total de cas décelés dans la province depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité sur 5 jours s’établit à 14 % pour la province et à 13,8 % pour la région de Winnipeg.

La barre des 13 793 cas recensés depuis le début de la pandémie a été franchie, ce qui signifie maintenant que plus d’un Manitobain sur 100 a été contaminé par le nouveau coronavirus. Selon les dernières données de Statistique Canada, le Manitoba comptait 1 379 263 habitants au troisième trimestre 2020.

Faits saillants :

  • 8498 cas actifs lundi

  • 5353 personnes guéries à ce jour

  • 296 personnes à l’hôpital, dont 52 aux soins intensifs

  • Le nombre de décès attribuables à la COVID-19 est maintenant de 236.

À noter que les cas actifs sont surévalués en raison des retards dans les vérifications nécessaires pour éliminer ces cas de la liste provinciale, parce que la santé publique s'occupe en priorité du traçage de contacts.

La province estime que les cas actifs ne le sont plus en grande majorité 10 jours après l’apparition des symptômes.

Nouvelles infections par région sanitaire :

  • Winnipeg : 368

  • Prairie Mountain : 12

  • Santé Sud : 118

  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 21

  • Nord : 27

Depuis le début du mois de février, 333 694 tests de dépistage ont été effectués, dont 2798 dimanche.

161 morts en 23 jours

Dans le détail, cinq des sept décès enregistrés ces dernières 24 heures ont eu lieu à Winnipeg. Les deux autres sont dans la région sanitaire Santé Sud.

  • Une nonagénaire liée à l’éclosion à Maples Long-Term Care Home à Winnipeg
  • Une septuagénaire liée à l’éclosion à Holy Family Personal Care Home à Winnipeg
  • Deux femmes octogénaires de Winnipeg
  • Un sexagénaire de Winnipeg
  • Un octogénaire lié à l’éclosion à Menno Home, dans Santé Sud
  • Un septuagénaire de Santé Sud

C’est très difficile de lire ces chiffres chaque jour, a énoncé en préambule le Dr Roussin lundi.

Il a, une nouvelle fois, rappelé aux Manitobains l’importance de suivre les directives sanitaires de la province, notamment celles de rester chez soi et de réduire le nombre de ses contacts.

Le médecin hygiéniste en chef de la province a rappelé que le Manitoba comptait 75 morts au 1e novembre. Vingt-trois jours plus tard, il y en avait 161 de plus, a-t-il ajouté.

Le nombre de contacts par cas est en baisse

Seule lueur d’espoir parmi ces chiffres sombres : le nombre de contacts par personne malade est en baisse, d’après le rapport des autorités sanitaires.

Le Dr Roussin estime que cette tendance va dans la bonne direction, même s’il est important de tenir compte des limites de cette mesure.

Selon lui, il y a trois semaines, la santé publique voyait en moyenne 7 contacts par cas. Peu à peu, ce chiffre a baissé pour arriver à 4 aujourd’hui, parfois 2 dans certains cas, selon le Dr Roussin.

Nous nous attendons donc à ce que, d’ici une semaine à 10 jours, le nombre de cas baisse , souligne le Dr Roussin. 

Interrogé sur le retard de la province dans le traçage des contacts, le Dr Roussin a d’abord affirmé que la plupart des enquêtes commencent dans les 24 heures.

Il a par ailleurs indiqué que les capacités de dépistage dans la région de Steinbach seraient bientôt augmentées, sans préciser de date.

La situation dans les hôpitaux

Comme annoncé par le gouvernement la semaine dernière, les conférences de presse du Dr Roussin sont quotidiennes jusqu’à nouvel ordre.

Trois fois par semaine, il est accompagné par l’infirmière en chef de Soins communs, Lanette Siragusa, qui donne un rapport détaillé sur la situation dans le système de santé.

En soins intensifs

  • 96 des 103 lits de la province sont en service

  • 52 patients en soins intensifs sont hospitalisés en raison de la COVID-19

  • 43 des 79 patients sous assistance respiratoire ont la COVID-19

Lanette Siragusa ajoute que parmi les personnes hospitalisées, il y a des adolescents et des adultes d’une vingtaine et d’une trentaine d’années.

Selon cette dernière, de nombreuses unités de soins ont été reconverties temporairement pour accueillir des malades de la COVID-19 et un peu plus de 900 opérations non urgentes ont été suspendues jusqu’à présent.

Parmi les travailleurs de la santé (la semaine dernière):

  • 17 ont été déclarés positifs

  • 13 sont de Winnipeg

  • 3 sont de Santé sud

  • 1 travaille pour Prairie Mountain

  • 1523 ont été testés

L’infirmière en chef indique que des employés de certains hôpitaux ont été envoyés dans plusieurs foyers de soins personnels afin d'aider à contenir des éclosions de COVID-19.

Lanette Siragusa ajoute qu’en raison des formations récemment ouvertes au Collège Red River, de nombreux étudiants seront bientôt aptes à travailler dans ces établissements de santé.

L’infirmière en chef a aussi fait le point sur les embauches au cours des derniers jours. Soixante et onze nouveaux travailleurs font désormais partie du bassin d'employés temporaires qui peuvent être déployés pour faire face à la pandémie.

Sur Twitter, l'internaute Murray Oliver a indiqué que Lanette Siragusa avait elle-même travaillé en tant qu’infirmière dans un foyer de soins personnels ce week-end.

Je suis allé aider ce week-end dans un foyer de soins aux prises avec une éclosion, a-t-elle confirmé, sans préciser de quel établissement il s’agissait.

Le site de dépistage de Selkirk déménage

À partir de mercredi, le centre de dépistage de Selkirk sera installé sur le site de l’ancien hôpital au 100 Easton Drive. Il sera ouvert du lundi au samedi, sans rendez-vous, de 9 h à 16 h. Les rendez-vous peuvent être pris par téléphone ou en ligne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !