•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cas de COVID-19 en diminution après un week-end record en Estrie

60 % des cas ont été détectés chez les personnes de moins de 40 ans.

Affiche installée dans le stationnement du centre de dépistage de Sherbrooke en novembre.

Après avoir atteint un nombre record pendant la fin de semaine, l’Estrie retombe à 62 nouveaux cas de COVID-19 par rapport à la veille.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Après avoir atteint un nombre record de plus de 100 cas pendant la fin de semaine, l’Estrie retombe à 62 nouveaux cas de COVID-19 par rapport à dimanche.

Après avoir atteint un nombre record de plus de 100 cas pendant la fin de semaine, l’Estrie retombe à 62 nouveaux cas de COVID-19 par rapport à dimanche.

Devant l'importante hausse de cas au cours de la fin de semaine, la santé publique en Estrie croit qu'il pourrait s'agir des contrecoups du passage en zone rouge.

Notre hypothèse et il faudra revenir sur nos enquête, c'est qu'il y avait beaucoup de gens qui se recevaient à la veille de passer en zone rouge, ce serait une partie de l'explication, précise le directeur de la santé publique en Estrie, Alain Poirier.

60 % des cas chez les jeunes adultes

Selon la Direction de la santé publique en Estrie, 60 % des cas détectés sont des personnes âgées de moins de 40 ans.

Une vingtaine d'éclosions sont notamment répertoriées dans les écoles. Dans nos éclosions, c'est pas mal au niveau secondaire, chez les jeunes adultes et les adolescents, précise le directeur de la santé publique en Estrie, Alain Poirier.

De nouvelles éclosions ont d'ailleurs été déclarées à l'école LaRocque de Sherbrooke et au Cégep de Granby qui comptent respectivement moins de cinq cas confirmés.

L'Université Bishop's a aussi décidé de fermer son campus jusqu'à mercredi en raison d'une éclosion.

Les hospitalisations demeurent stables

Le nombre d'hospitalisations demeure stable dans les derniers jours en Estrie.

Quelque 25 personnes sont toujours hospitalisées, dont trois viennent d'une autre région. Ce sont maintenant huit personnes qui sont traitées aux soins intensifs, sur une capacité de 25 lits.

Pour l'instant, on n'a pas d'impact qui fait qu'on doit délester des activités.

Nancy Desautels, directrice adjointe aux mesures d'urgence et sécurité civile et enjeux organisationnels au CIUSSS de l'Estrie-CHUS

Ces données ne semblent pas alarmantes pour le CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

L’Estrie compte maintenant 590 cas actifs sur son territoire. Les autorités de santé publique rapportaient plus de 80 éclosions en cours dans la région pendant la fin de semaine.

Un effort en vue du temps des Fêtes

Devant la hausse des cas des dernières semaines, le directeur de la santé publique en Estrie appelle les citoyens à redoubler d'efforts afin de faire baisser la courbe de contagion.

Tout le monde ensemble, si on veut voir nos familles à Noël, il faut prendre encore plus de précautions.

Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie

Le Dr Alain Poirier fait aussi miroiter la possibilité de repasser en zone orange si les cas baissaient de manière significative.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !