•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un syndicat érige des murs de briques pour faire avancer les négociations en santé

Un mur de briques devant une portes sur lequel on peut lire : "Urgence d'agir!".

Un des murs de briques érigés dans la nuit de dimanche à lundi devant les bureaux de ministres du Québec.

Photo : Fournie par la Fédération de la santé et des services sociaux

Radio-Canada

Exaspérée par la lenteur des négociations pour le renouvellement des conventions collectives dans le secteur public, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) a érigé des murs de briques devant les bureaux de circonscription de plusieurs ministres québécois, la nuit dernière.

Parmi eux, la présidente du Conseil du trésor et députée de Champlain, Sonia LeBel.

Si elle continue à ignorer les besoins des travailleuses et des travailleurs, eh bien, on va frapper un mur, explique le président de la FSSS–CSN, Jeff Begley, par voie de communiqué.

L’élastique est étiré au maximum. […] Les travailleuses et les travailleurs n’en peuvent plus de tenir le réseau à bout de bras. Il faut agir maintenant, c’est urgent !, poursuit-il.

Cette construction a aussi été réalisée devant l’entrée des bureaux du premier ministre, François Legault, et du ministre de la Santé, Christian Dubé.

M. Begley affirme que les usagers des établissements de santé de la province sont aussi touchés par les négociations au ralenti.

La FSSS-CSN revendique notamment un coup de barre en ce qui a trait aux salaires, l’ajout de personnels et l’élimination des surcharges de travail et des mesures d’attraction et de rétention de la main-d’œuvre.

Le syndicat représente plus de 100 000 salariés du réseau de la santé dans la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !