•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Airbnb sévit contre les fêtes organisées dans ses locations de Montréal

Le logo d'Airbnb s'affiche sur un écran d'ordinateur portable dans une salle de travail.

La multinationale affirme avoir sanctionné au moins 45 locations à Montréal pour non-respect de sa réglementation.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le service de location en ligne d’appartements et de maisons Airbnb affirme avoir sanctionné récemment plus de 45 locations à Montréal en raison de violations des politiques de l’entreprise sur l’interdiction de tenir des fêtes dans ses logements.

Dans un communiqué, Nathan Rotman, responsable de la politique publique pour Airbnb au Canada, explique que les 45 locations qui avaient fait l’objet de plaintes ou qui avaient violé la réglementation de l’entreprise ont été suspendues ou carrément retirées de la plateforme Airbnb.

Ces actions de la multinationale contre les clients indisciplinés s’inscrivent dans le cadre d’une politique adoptée par la compagnie qui interdit jusqu'à nouvel ordre les fêtes non autorisées dans les habitations inscrites sur son site partout dans le monde.

Avec l'augmentation des cas de COVID-19 à Montréal et au Québec, il est crucial que chacun fasse sa part pour réduire le nombre de grands rassemblements et de fêtes, et nous appuyons les efforts des autorités locales pour freiner ces comportements irresponsables

Nathan Rotman, responsable de la politique publique pour Airbnb

Ligne d'assistance téléphonique

Pour renforcer sa réglementation, la multinationale offre au Canada depuis mars 2020 une ligne d’assistance téléphonique accessible 24 heures sur 24 et sept jours sur sept pour permettre aux voisins des logements loués sur Airbnb de contacter un représentant de la compagnie pour signaler les abus.

Selon Nathan Rotman, la grande majorité des hôtes de Montréal respectent la réglementation et ont mis en place plusieurs mesures pour prévenir la tenue de fêtes dans les logements loués.

Les 45 locations sanctionnées ne représentent selon lui qu’un très petit nombre d’hôtes qui avaient d’ailleurs déjà reçu des avertissements pour avoir enfreint les politiques d’Airbnb.

Au début de l’année 2020, Airbnb a par ailleurs mené un projet pilote au Canada qui consiste à restreindre les locations effectuées localement par des clients âgés de moins de 25 ans. Le système vise principalement à vérifier et éventuellement bloquer les locations à risques élevés.

Par exemple, un client de 20 ans qui voudrait louer une maison ou un grand logement pour une seule nuit dans sa ville verrait sa demande de location refusée, à moins de détenir un dossier impeccable et un historique de commentaires positifs.

L’initiative a été étendue en France, au Royaume-Uni et en Espagne.

Plus de 160 réservations à risques élevés ont ainsi été bloquées à Montréal depuis le lancement du projet pilote.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !