•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Freiner la COVID-19 nécessitera un effort collectif, selon la Dre Suzanne Gagné

La présidente du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Suzanne Gagné, signe une lettre ouverte avec son collègue le Dr Hugo Villeneuve.

Un médecin à genoux se passe la main dans les cheveux.

La fatigue se fait cruellement sentir dans le réseau de la santé.

Photo : Services de santé Alberta/Leah Hennel

Radio-Canada

Le coronavirus ne cessera pas de se répandre au sein de la population comme par magie; il faudra que tout le monde y mette du sien. C’est le message lancé par la présidente du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Suzanne Gagné.

Dans les hôpitaux [de la région], la situation est critique, tonne-t-elle en entrevue à l'émission C'est jamais pareil. Dans ce contexte, les travailleurs de la santé se sentent comme à la guerre.

D'après la docteure Gagné, il est grand temps que la population monte à son tour au front.

Il faut que tout le monde s’éveille et tende vers un même but : diminuer la propagation [de la COVID-19] pour passer à travers la crise, pour refaire la santé des équipes du CIUSSS et pour pouvoir accueillir les gens malades avec des soins de qualité, martèle-t-elle.

S’adressant à ses concitoyens, Suzanne Gagné leur sert deux recommandations simples.

Respectez les consignes sanitaires. Évitez les rassemblements. C’est vraiment important.

Dre Suzanne Gagné, présidente du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens

Elle se dit bien consciente du fait que les gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont la réputation d’être particulièrement accueillants. La docteure Gagné ajoute qu’ils gagneraient quand même à modérer leurs transports durant la période des Fêtes. À la blague, elle lance qu’avec un peu de chance, la population de la région pourra toujours se rabattre sur le Noël des campeurs l’été prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !