•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré la pandémie, la MR de Ritchot connaît un boom immobilier

Les bureaux de la municipalité rurale de Ritchot

Les bureaux de la municipalité rurale de Ritchot

Photo : Radio-Canada / Gilbert Rowan

Ritchot est-elle devenue le nouvel eldorado immobilier rural? Malgré la pandémie, le nombre de permis de construction délivrés en 2020 a bondi dans cette municipalité située au sud de Winnipeg.

Cette année, 150 permis pour des biens évalués à 30,1 millions de dollars ont été donnés. En 2019, il y a eu 114 permis totalisant 17,4 millions de dollars.

Parmi ces projets immobiliers, 45 sont de nouveaux logements qui se trouvent en grande partie à Grande-Pointe et à Saint-Adolphe. Mais la municipalité voit aussi fleurir de nouveaux commerces. Pour le maire, Chris Ewen, cet engouement est exceptionnel et bienvenu.

Cela nous permet aussi d’avoir plus de revenus des impôt, souligne-t-il.

Il ne s’explique pas pourquoi Ritchot connaît un tel succès. Lorsqu'on me pose la question, je réponds que j’aimerais bien connaître la recette magique, ça me permettrait d’assurer ma réélection, plaisante-t-il.

Chris Ewen pense néanmoins identifier certains ingrédients. Il énumère des impôts plus faibles ainsi que la proximité avec la ville de Winnipeg.

L’élu local pense aussi que la pandémie a pu jouer un rôle. Il explique que l’arrivée du virus dans la province n’a pas eu de conséquences particulières puisque la plupart des projets étaient déjà en cours.

En revanche, dans la deuxième partie de la pandémie, il est possible, selon lui, que plus de gens aient voulu aller en dehors de la ville et avoir leur espace privé ainsi qu’un endroit où ils se sentent plus confortables.

Ritchot, une exception

Pour l’Association de la construction au Manitoba rural, l’exemple de Ritchot n’est pas représentatif de la réalité du secteur pendant la pandémie. D'après elle, le domaine de la construction au rural est resté stable dans la province, mais sans une activité aussi florissante que celle de Ritchot.

L’année dernière, notre association avait dénombré 2000 créations d'emplois dans le secteur. Cette année pour la même période, nous en avons compté 2020. Donc, je ne qualifierai pas cela comme une forte augmentation, note Shawn Wood, le directeur général de l'association.

D'après lui, il est important de souligner que la pandémie a sévi de manière inégale pour les constructeurs au Manitoba rural.

Les projets immobiliers commerciaux ont chuté de 44 %, mais les projets industriels ont connu une augmentation de 85 % par rapport à 2019. Cela s’explique en partie par le fait que le gouvernement considère les chantiers comme des services essentiels, explique-t-il.

Shawn Wood pense que, dans l’après-pandémie, l’avènement du télétravail pourrait pousser certaines personnes et des entreprises à s’installer hors des villes, en partie pour réduire leurs coûts d’installation.

Ailleurs au pays, certaines entreprises ont déjà pris des décisions allant dans ce sens. À Ottawa, par exemple, Shopify a annoncé en mai dernier que la plupart des 5000 employés ne travailleront plus d’un bureau, même après la pandémie de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !