•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'archevêque de Vancouver « déconcerté » par les mesures sanitaires provinciales

Un homme en soutane noire, de côté, est courbé en avant en train d'installer un panneau priant les automobilistes de ralentir, dans ce qui semble être une aire extérieure de stationnement.

La pandéme de coronavirus contrarie le travail des hommes d'Église partout au Canada. En Colombie-Britannique, l'archevêque de Vancouver s'interroge sur la décision du gouvernement provincial de suspendre temporairement les offices religieux.

Photo :  CBC / Ben Nelms

Radio-Canada

L’archevêque J. Michael Miller ne comprend pas pourquoi les offices religieux sont depuis peu suspendus dans la province, alors que le gouvernement britanno-colombien laisse les restaurants et les gyms ouverts.

Dans son homélie de dimanche, l’homme d’Église n’a pas caché son incrédulité, tout en reconnaissant que la lutte contre la COVID-19, ainsi que la santé de tous étaient un sujet de profonde préoccupation.

Nous devons prier pour que la situation change bientôt, de manière à ce que nous puissions nous retrouver dans nos lieux de culte au plus vite.

Mgr J. Michael Miller, archevêque de Vancouver

L’archevêque de Vancouver se pose en défenseur du bien-être de tous. Mais il refuse que les personnes croyantes, quelle que soit leur religion, soient empêchées de vivre leur foi, selon un principe de précaution sanitaire injustifié et inégalitaire. 

Jeudi, la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, la Dre Bonnie Henry, a annoncé la suspension temporaire de tous les rassemblements religieux dans les lieux de culte, pour contenir la propagation du COVID-19.

Les églises restent cependant accessibles. Quiconque est libre de s’y rendre pour prier ou se confesser. Les sous-sols des églises peuvent également être utilisés. Par exemple, pour un rassemblement communautaire ou une réunion des Alcooliques anonymes. Mgr J. Michael Miller en est reconnaissant au gouvernement.

Pendant son discours, l’archevêque a rappelé qu’aucune éclosion de coronavirus n’avait été détectée au sein de l’une des 78 paroisses que compte la Colombie-Britannique.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !