•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil régional de l'environnement de l'Abitibi-Témiscamingue fête ses 25 ans

Logo du CREAT

Logo du CREAT

Photo : Radio-Canada / Facebook.com / CREAT

Radio-Canada

Le Conseil régional de l'environnement de l'Abitibi-Témiscamingue (CREAT), célèbre son 25e anniversaire cette année.

En raison de la COVID, l’organisme tient un 5 à 7 virtuel le 8 décembre pour parler notamment de l’environnement et des défis d’avenir.

La présidente du conseil d’administration rappelle que le CREAT a été mis en place sous l’impulsion de plusieurs organismes qui souhaitaient travailler ensemble sur les questions environnementales.

Jacinthe Châteauvert croit que l'organisme a fait avancer plusieurs dossiers en environnement.

On travaille sur les dossiers environnementaux d’une façon très vaste, des matières résiduelles, des mines, l’agriculture, de l’eau. On a une variété de domaines dans lesquels on intervient, dit-elle.

Du côté minier, on a participé à tous les événements en région, à toutes les consultations publiques que le gouvernement a pu faire. Si on prend le dossier de matières résiduelles, on a travaillé quand il y a eu l’agrandissement du lieu d’enfouissement technique de la MRC de la Vallée-de-l’Or sur lequel on a pu obtenir des gains importants. Donc plusieurs dossiers qui font en sorte qu’on a fait une différence. On n’est pas les seuls à avoir travaillé, mais je pense que le CREAT a bien rendu le travail, précise-t-elle.

Selon Jacinthe Châteauvert, le travail doit se poursuivre pour relever d’autres défis environnementaux importants pour les années à venir.

On voit le plan de relance pour l'économie verte. Je pense qu'il y a plusieurs défis là-dessus. Bien sûr, le dossier minier dans notre région va encore nous interpeller. Et avec l'électrification des transports, il y a différents projets qui sont déjà en train de se travailler et sur lesquels on va intervenir. Les défis sur la mobilité, les changements climatiques, je pense que c'est le défi le plus grand qui nous attend, conclut la responsable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !