•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les policiers anticipent déjà des rassemblements au jour de l'An

Un véhicule du Service de police de Saguenay est à l'arrêt.

Un véhicule du Service de police de Saguenay

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Le premier ministre François Legault a récemment lancé un message clair concernant la période des Fêtes. Il reste maintenant à voir si les Québécois vont l'écouter.

M. Legault a exhorté ses concitoyens à faire l'impasse sur les célébrations du jour de l'An afin de limiter la propagation de la COVID-19.

Les forces de l'ordre s'attendent déjà à voir certains fêtards faire abstraction de la demande de M. Legault.

Selon le porte-parole du Service de police de Saguenay, Luc Tardif, ce serait illusoire de croire que tout le monde va se plier docilement à cette consigne.

Ce serait un rêve si tout le monde respectait ça, lance-t-il.

Il n'y a pas un policier à Saguenay et même à la grandeur du Québec qui est intéressé à mener une intervention pour briser une fête de famille. Par contre, l'obligation va être là et il faudra bien le faire au jour de l'An, prévient M. Tardif.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !