•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éric Duhaime brigue la direction du Parti conservateur du Québec

Portrait d'Éric Duhaime.

L’animateur de radio et ancien conseiller politique Éric Duhaime.

Photo : Radio-Canada

L’animateur de radio et ancien conseiller politique Éric Duhaime a confirmé dimanche soir qu'il se présentera à la direction du Parti conservateur du Québec (PCQ), dont le chef actuel a annoncé sa démission le 15 octobre dernier.

L'information circulait au moins depuis la veille, mais Éric Duhaime a diffusé un discours en direct sur Facebook et YouTube dimanche soir pour officialiser sa décision. Au plus fort de l'événement sur YouTube, un peu plus de 1250 personnes étaient à l'écoute.

Vous avez été des centaines, peut-être même des milliers, à me demander de me présenter à la chefferie du Parti conservateur du Québec, a-t-il soutenu.

J’avais différents projets en tête pour les prochains mois, et je peux vous garantir que la politique active n'en faisait pas partie. [...] Mais 2020, évidemment, ce n'est pas une année normale, a-t-il plaidé en référence à la pandémie de COVID-19.

Notre seule porte de sortie, qu'on le veuille ou non, ce sera les prochaines élections, a dit M. Duhaime, livrant un discours qui, justement, s'apparentait davantage à celui d'un chef en mode électoral qu'à celui d'un candidat à la direction d'un parti.

À l'attaque

La prochaine élection au Québec aura lieu dans seulement 23 mois, a-t-il noté, promettant de tout faire dès maintenant pour commencer à s'organiser plutôt que de continuer à se faire organiser.

Il a ainsi dénoncé le tout au sanitaire, accusant le gouvernement de François Legault de priver les Québécois de leur liberté et d'éroder leur qualité de vie, des critiques qu'il a souvent formulées à l'endroit du premier ministre, notamment lors de ses chroniques sur les ondes de Radio X, à Québec.

Je considère qu'il est de notre devoir de faire l'impossible pour sortir de l'extrémisme sanitaire dans lequel la Coalition avenir Québec de François Legault nous enfonce depuis maintenant presque neuf mois.

Éric Duhaime, candidat à la chefferie du Parti conservateur du Québec

Le gouvernement s'accroche aux pouvoirs que lui confère l'état d'urgence sanitaire, a-t-il également soutenu. Rappelez-vous, ça devait être juste deux petites semaines. [...] Ça fait neuf mois que ça dure.

Jamais aucun homme au Québec n'a eu autant de pouvoir aussi longtemps concentré entre ses mains, a-t-il encore dénoncé, déplorant du même souffle que zéro député à l'Assemblée nationale se soit levé pour s'y opposer.

L'animateur considère ainsi que l'opposition manque à l'appel depuis le début de la crise sanitaire et c'est en partie ce qui explique son choix de se tourner vers le PCQ, en plus des valeurs que le parti promeut et avec lesquelles il se sent à l'aise, dit-il.

Monsieur Legault, on ne vous pardonnera jamais ce que vous avez fait subir aux Québécois depuis neuf mois, a-t-il soutenu. [...] C'est pourquoi aujourd'hui, j'ai décidé de sauter dans le ring.

Retour en politique active

Il s’agit d’un retour en politique active pour M. Duhaime, qui a été candidat pour l’Action démocratique du Québec (ADQ) aux élections provinciales de 2003. Il était alors arrivé au troisième rang, avec 21,69 % des voix.

L'homme a par la suite été un proche conseiller du chef de la formation, Mario Dumont, alors que le parti représentait l’opposition officielle à Québec.

Âgé de 51 ans et détenteur d’une maîtrise en administration des affaires, l'animateur controversé tentera de succéder à Adrien Pouliot, qui dirige le PCQ depuis 2013.

Le nouveau chef de la formation sera connu le 17 avril 2021, s’il y a plus d’une candidature.

Pour le moment, seul l'ancien candidat à la mairie de Québec Daniel Brisson a annoncé son intention de participer à la course à la direction du PCQ. Les mises en candidature prennent fin le 17 décembre prochain.

Le Parti conservateur du Québec n'a jamais fait élire un député à l'Assemblée nationale depuis sa fondation en 2009. La formation de droite avait récolté un mince 1,46 % des voix aux dernières élections de 2018.

Correction :

Une version précédente de cet article mentionnait à tort que M. Duhaime avait 52 ans. Il a un an de moins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !