•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La taxation des services d’ostéopathie dénoncée par un professionnel du Témiscamingue

Un ostéopathe prodigue des soins à une femme.

Un ostéopathe prodigue des soins à une femme.

Photo : iStock / ChesiireCat

Un ostéopathe de Ville-Marie espère que l'Agence du revenu du Canada va revenir sur sa décision de taxer les services ostéopathiques.

Robin-Pierre Bergeron s'est vu obligé de percevoir les taxes sur les services qu'il offre depuis quelques semaines en raison d'une directive de l'Agence du revenu du Canada (ARC) publiée le 8 septembre.

Selon l'agence gouvernementale, l’ostéopathie manuelle n’est pas reconnue à titre de profession de la santé réglementée.

De ce fait, les fournitures de services d’ostéopathie rendus par des praticiens en ostéopathie manuelle ne remplissent pas les conditions d’exonération prévues à la Loi sur la taxe d’accise.

Une décision surprenante et déplorable, affirme Robin-Pierre Bergeron, qui rappelle que la profession a toujours été exemptée de taxes. Il croit que cette décision va pénaliser les patients et les entreprises.

L'impact que ça fait est que les entreprises ne sont pas en mesure de pouvoir absorber une perte de 15 % et donc l'augmentation est directement refilée à la population qui se trouve obligée de payer plus pour un soin qui était pourtant considéré comme essentiel il n'y a pas si longtemps, dit-il

Et de préciser qu'en tant que travailleur autonome ou pour une entreprise, cette augmentation de coûts peut faire que les gens aillent voir ailleurs, ou utilisent moins nos servies. Donc, à court et à moyen terme, ça peut avoir un impact sur notre roulement et nos revenus.

Robin-Pierre Bergeron est aussi d'avis que le gouvernement doit réglementer et encadrer la profession.

Le besoin est présent, est nécessaire, la création d'un ordre en ostéopathie pour protéger le public et le titre et faire connaître la profession. C'est quelque chose que les ostéopathes demandent depuis très longtemps et qui est nécessaire aussi , dit-il.

Puisqu'il n'y a pas d'encadrement, n'importe qui peut suivre n'importe quelle formation et peu se déclarer ostéopathe.

Robin-Pierre Bergeron

Une pétition lancée il y a un mois demandant à la ministre du Revenu national de surseoir à l’imposition des taxes a recueilli près de 30 000 signatures. Elle sera fermée le dimanche 22 novembre 2020.

Robin-Pierre Bergeron espère que la pétition fera changer d'avis l'ARC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !