•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des manifestants dénoncent le plan vert de Legault à Québec

Des personnes portent un masque rouge en carton pour dénoncer le plan vert.

Environ 150 personnes ont manifesté pour dénoncer le plan vert de François Legault.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Mercier

Quelque 150 personnes ont manifesté samedi pour dénoncer le plan vert du gouvernement Legault présenté en début de semaine. Les manifestants jugent que l'environnement est éclipsé des priorités et réclament des actions immédiates.

Plusieurs personnes ont porté un masque rouge pour revendiquer une zone rouge pour le climat et la justice sociale. Ils se sont réunis à la place D'Youville, à Québec.

Il faut reprendre la rue pour réclamer des actions en matière de justice climatique et de justice sociale, lance l'un des organisateurs de l'événement, Vania Wright Larin, coordonnateur du Regroupement d'éducation populaire en action communautaire pour Québec et Chaudière-Appalaches.

Ce rassemblement survient cinq jours après le dévoilement du plan vert de 6,7 milliards du gouvernement de François Legault. Selon les manifestants, le plan ne permettra pas d'atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre.

J'ai peine à appeler ça un plan vert en ce moment. C'est un plan économique. Les mesures sont absolument insuffisantes pour atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre.

Vania Wright Larin, coordonnateur du Regroupement d'éducation populaire en action communautaire

Une « déception »

Les manifestants déplorent que toutes les mesures de coercition qui auraient permis de forcer l'industrie à réduire son empreinte écologique aient été retirées du plan.

On est extrêmement mécontents, ajoute Vania Wright Larin, précisant que la mise à jour économique de la Coalition avenir Québec (CAQ) est elle aussi décevante.

Il y a une crise climatique qui est beaucoup plus importante que la crise de la COVID que l'on vit présentement, mais comme la COVID, les conséquences vont être exponentielles.

Marielle Bouchard, du Regroupement des femmes sans emploi du nord de Québec

Émilie Lacroix, chargée de projet pour les AmiEs de la terre de Québec, évoque une déception claire. Le plan économique se devait d'être plus vert, déplore-t-elle.

Ce qui était prévu pour 2030 sera seulement réalisable en 2050, alors que la crise climatique, ça fait déjà des années que ça dure, ajoute-t-elle.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !