•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'appel à l'aide d'une résidence pour personnes handicapées reste lettre morte

Geneviève Boivin en entrevue.

La directrice générale de la résidence Entre-Deux, Geneviève Boivin, ne sait pas comment son établissement pourra boucler son budget 2020-2021.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'inquiétude plane toujours au-dessus de la résidence Entre-Deux, une ressource en hébergement pour personnes handicapées à Trois-Rivières et Shawinigan. Dix jours après avoir lancé un ultime cri du cœur, la directrice générale, Geneviève Boivin, a appris qu’aucune part des 100 millions $ annoncés par Québec pour bonifier l’aide à domicile n’avait été octroyée à la résidence.

Mme Boivin a indiqué dernièrement que la résidence Entre-Deux pourrait se voir dans l’obligation de fermer ses portes dans les prochains mois en raison de la précarité financière de l’établissement, exacerbée par la pandémie.

On ne comprend pas, on ne suit pas. Il n’y a pas de raison, pour nous, rationnelle pour expliquer qu’on ne soit pas soutenus financièrement pendant cette crise. Et encore plus, parce que cette semaine, on est tombés en éclosion dans notre centre à Trois-Rivières, […] donc j’ai perdu la moitié de mon personnel et je n’ai toujours pas d’aide financière.

Une rencontre, un peu tardive au goût de la directrice générale, doit avoir lieu jeudi avec les ministres Jean Boulet et Sonia LeBel, ainsi que la députée de Laviolette, Marie-Louise Tardif.

Ça fait cinq ans qu’il y a des appels à l’aide qui se font, donc jusqu’où on pousse ça et on étire ça?

Geneviève Boivin, directrice générale de la résidence Entre-Deux

Pour moi, ce n’est pas tant un appel à l’aide que je veux comprendre. Est-ce qu’il y a un agenda caché? Est-ce qu’il y a une volonté de fermer les ressources comme la nôtre pour combler le projet des maisons des aînés?, se demande-t-elle.

Geneviève Boivin affirme qu’il s’agit d’une dernière tentative pour obtenir de l’aide.

La résidence Entre-Deux fait partie d’îlots résidentiels pour personnes handicapées dans la région. Ils ont pour objectif de permettre à des personnes ayant une déficience motrice sévère de vivre de la façon le plus autonome et sécuritaire possible dans un milieu de vie normal, et ce, en respectant la capacité financière de chacun.

Avec les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !