•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien Pacifique augmentera la vitesse maximale permise des trains

Une locomotive du CP roule sur un chemin de fer.

Les trains du Canadien Pacifique pourront rouler plus vite.

Photo : cpr.ca

Thomas Deshaies

Le Canadien Pacifique (CP) va permettre aux trains de circuler plus rapidement sur les voies du Chemin de fer du Centre du Maine et du Québec (CMQ). Une décision qui ne met pas en péril la sécurité des citoyens, selon l’entreprise.

Les résidents des municipalités qui bordent les voies ferrées peuvent s’attendre à une augmentation de la vitesse des trains au cours des prochains mois , a mentionné l’entreprise par voie de communiqué vendredi après-midi.

Le CP soutient avoir investi 90 millions de dollars pour moderniser l’infrastructure de la voie du CMQ , ce qui permet une augmentation de la vitesse sans danger .

La vitesse maximale des trains passera à 64 kilomètres à l’heure, alors qu’elle est actuellement de 40 km/h. La vitesse maximale sera maintenu à 16 km/h dans le secteur de Lac-Mégantic.

Par cette décision, l’entreprise souhaite améliorer la fluidité de la circulation des trains et générer une capacité supplémentaire pour le transport par trains de marchandises , précise-t-on par voie de communiqué.

Des préoccupations demeurent

Le porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic, Robert Bellefleur se dit préoccupé par cette décision de l’entreprise.

Je suis surpris par cette annonce, a-t-il déclaré en entrevue. J’ai rencontré des travailleurs du rail qui m’avaient dit qu’ils en avaient encore pour 2 ou 3 ans à restaurer les rails. Ça me semble un peu prématuré.

On est vraiment inquiet qu’on augmente la vitesse.

Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic
Des clous sont retirés des rails.

Des citoyens ont constaté des anomalies sur les rails en Estrie.

Photo : Robert Bellefleur

Il explique que des récentes observations sur le terrain le porte à croire que l’état des rails laisse à désirer dans plusieurs secteurs.

La semaine dernière, on a parcouru plusieurs sections de cette voie ferrée et ce qu’on s’est aperçu, c’est qu’on était loin d’avoir terminé les réparations. À beaucoup d’endroits, les rails sont usés à la limite. À Sherbrooke même, on voit des jonctions de rails, des éclisses de rails où les boulons sont manquants.

Par voie de communiqué, l’entreprise mentionne qu’elle respecte ou dépasse les normes de sécurité de Transports Canada. Le CP a affiché au cours de chacune des quatorze dernières années le plus faible taux d’accidents ferroviaire parmi les chemins de fer de classe 1 en Amérique du Nord , précise-t-on.

L’entreprise a décliné notre demande d’entrevue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !