•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Postes Canada déploie des renforts pour répondre à une demande historique

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un facteur vu du dos marche sur un trottoir enneigé

Le reportage de Pierre-Alexandre Bolduc

Photo : Reuters / Chris Wattie

C’est l’année de tous les records chez Postes Canada. Tous les mois depuis le début de la pandémie, le service postal livre autant de colis qu’à l’approche de Noël, l’an dernier. Devant une telle demande, Postes Canada embauche des facteurs en renfort, pour que chaque cadeau commandé en ligne arrive à temps sous le sapin.

C'est du jamais vu!, s’exclame Karl Baillargeon, facteur de Postes Canada et vice-président local de Québec. Écoutez : ce sont des volumes comme on n’en a jamais traités!

Depuis le début de l’année, les employés du service postal ont traité, seulement à Québec, près d’un million de colis. 955 000, pour être plus précis : une augmentation de 50 % par rapport aux 650 000 enveloppes et paquets livrés l’an dernier.

Et ce, avant même que Noël, la période la plus achalandée de l’année, soit arrivé.

Chaque mois, on livre l'équivalent de ce qu'on livrait dans le temps des fêtes l'année passée, qui était notre meilleure période à vie.

Karl Baillargeon, facteur et vice-président local, Postes Canada
Un homme porte un uniforme fluo de Postes Canada

Karl Baillargeon, facteur, assure que les effectifs sont en plus pour répondre à la demande.

Photo : Radio-Canada / Capture d'écran

Pour répondre à une telle demande, Postes Canada déploie ses effectifs.

À Montréal, 210 facteurs supplémentaires iront porter le courrier au cours des prochaines semaines.

À Québec, ils seront 140 de plus, dont 50 seront en poste dès dimanche.

Ça va être très exigeant, la période qui s'en vient, croit Marie-Ève Trudel, factrice pour Postes Canada. Ç’a été déjà très exigeant, le volume accru de colis...

À la voir gravir les escaliers de Limoilou chargée non pas d’un, mais bien de deux sacs à bandoulière, on comprend que la période qui vient ne sera pas une sinécure pour les facteurs...

L'attrait du commerce en ligne

Pourtant, les ventes en ligne constituent à peine entre 9 % et 10 % de l’ensemble des achats effectués au Canada, analyse une analyste.

Les commerces de briques et de mortier sont là pour demeurer, croit Joanne Labrecque, professeure en marketing de HEC.

Les consommateurs se tournent vers le commerce en ligne dans des secteurs bien précis, ajoute-t-elle, au point où le commerce virtuel représente 60 % des ventes totales de ces domaines.

Tout ce qui est électronique, vêtements, jouets, livres et musique, ce sont des catégories pour lesquelles une forte proportion des achats est faite en ligne.

Joanne Labrecque, professeure de marketing, HEC
Des colis sur un convoyeur.

Postes Canada constate une croissance de la demande en raison de la pandémie et de l'approche des Fêtes.

Photo : CBC/Brett Purdy

Les habitudes de consommation changent, notamment avec l’émergence d’une clientèle qui a grandi dans l’univers des magasins en ligne.

Au cours d’un bref coup de sonde parmi les clients rencontrés aux Galeries de la Capitale, Radio-Canada a pu constater que certains s’estiment trop vieux pour aller en ligne.

D’autres, au contraire, ne jurent que par le magasinage virtuel.

J’ai presque tout fait livrer à la maison, dit un passant. Je commande tout en ligne, renchérit un autre.

Plaidoyer pour l'achat local

Pourtant, le magasinage en boutique demeure primordial pour plusieurs commerces qui n’ont pas pu effectuer leur passage numérique.

L'achat local est crucial, particulièrement pour plusieurs entreprises, explique Francis Bérubé, analyste principal pour la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante. [Pour de nombreuses] PME, ça peut faire la différence entre survivre et ne pas survivre à la deuxième vague de la pandémie.

Postes Canada, de son côté, s’adapte déjà au nombre grandissant de colis à livrer.

On est ouvert sept jours sur sept, 24 heures sur 24, indique Karl Baillargeon.

Une factrice portant un masque conduit un véhicule

Les facteurs et les factrices de Postes Canada, comme Marie-Ève Trudel traitent et livrent 80 % des colis dans le pays.

Photo : Radio-Canada / Capture d'écran

Bonjour! J’ai un colis pour vous!

Sitôt un colis déposé au pas d’une porte ou au fond d’une boîte aux lettres, Marie-Ève Trudel reprend le chemin des livraisons, consciente que le va-et-vient des escaliers sera son lot quotidien pour le prochain mois, et même au-delà.

Avec le Black Friday qui s'en vient... les Fêtes, on sait qu'on va travailler fort. Ça va être des grosses journées. On n'a pas fini! 

Marie-Ève Trudel, factrice

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !