•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le père Noël sera présent dans quatre centres commerciaux de la région

Des décorations de Noël dans un centre commercial.

Le père Noël sera présent deux jours cette année à Place du Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Radio-Canada

Malgré la pandémie, les tout-petits auront la chance de voir le père Noël pendant deux jours dans quatre centres commerciaux de la région.

Le célèbre vieillard sera de passage à Place du Saguenay, dans l'arrondissement de Chicoutimi, les 6 et 19 décembre. Les enfants qui désirent le rencontrer devront prendre rendez-vous sur place ou en ligne à compter de la semaine prochaine.

La directrice régionale de Place du Saguenay, Josée Décoste, soutient que chaque enfant aura droit à un court tête-à-tête avec le père Noël dans un environnement sécuritaire.

« Il va y avoir un plexiglass (écran de protection) et les enfants vont avoir des rendez-vous toutes les 5 minutes », précise Mme Décoste, qui rappelle que les parents aiment aussi le rencontrer pour formuler des voeux.

Le père Noël sera aussi présent dans les Centre Jonquière et Alma, ainsi qu'au Carrefour Jeannois, à Roberval.

Faire mousser les ventes

Sa présence augmente la fréquentation des centres commerciaux et les ventes en prévision de la période des Fêtes, selon Josée Décoste.

D'ailleurs, les consommateurs sont déjà au rendez-vous, indique la propriétaire des boutiques Rose Bon Bon, Caroline Leclerc, qui y voit un indice comme quoi les gens n'attendront pas â la dernière heure pour acheter leurs cadeaux.

« Ça nous sécurise puisqu'on ne veut pas avoir à gérer l'achalandage dans les derniers jours de décembre », explique-t-elle.

Elle note un élan de solidarité de la part de la population envers l'achat local. Un engouement qui lui fait chaud au coeur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !