•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Postes Canada affiche une perte avant impôt de 216 millions de dollars au 3e trimestre

Des camions de Postes Canada dans un stationnement.

Postes Canada a fait état d'une hausse des coûts associés à la pandémie, incluant les congés spéciaux et les coûts de levée, de traitement et de livraison supplémentaires.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

La Presse canadienne

Le Groupe d'entreprises de Postes Canada a affiché vendredi une perte brute de 216 millions de dollars au troisième trimestre, l'augmentation des revenus tirés de la livraison de colis n'ayant pas compensé la hausse des coûts liés à la pandémie et le ralentissement du secteur de base de Postes Canada.

Cette perte est à comparer à la perte brute de 87 millions de dollars au même trimestre l'an dernier.

Le secteur de base de Postes Canada a enregistré une perte brute de 265 M$ au troisième trimestre, contre 135 M$ au même trimestre en 2019. Quant à la division Purolator, elle a réalisé un profit brut de 42 M$ supérieur à celui de l'an dernier, qui a été de 41 M$.

En août, Postes Canada a indiqué avoir enregistré une croissance sans précédent des volumes de colis et de leurs revenus au deuxième trimestre, puisque la pandémie de COVID-19 a convaincu un grand nombre de Canadiens de magasiner en ligne. Les revenus liés aux activités des colis ont grimpé de 30 % au troisième trimestre, par rapport à la même période l'an dernier.

Cependant, les bénéfices de Postes Canada réalisés grâce à l'augmentation des colis ont été plus que contrebalancés par le déclin des revenus générés par le courrier transactionnel et le marketing direct, qui ont diminué respectivement de 8,8 % et 24,1 % par rapport au troisième trimestre de 2019.

Postes Canada a aussi fait état d'une hausse des coûts engendrés par la pandémie, incluant les congés spéciaux et les coûts de levée, de traitement et de livraison supplémentaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !