•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réfection de la rue Sainte-Catherine : un premier tronçon inauguré

La célèbre artère montréalaise rouvrira samedi entre le boulevard Robert-Bourassa et la rue De Bleury.

La rue est rénovée, mais déserte.

La rue Sainte-Catherine Ouest rouvrira samedi entre Robert-Bourassa et De Bleury.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

Radio-Canada

Piétons et automobilistes pourront en fin de semaine découvrir le nouveau visage de la rue Sainte-Catherine Ouest, du moins en partie.

Après deux ans de travaux, la célèbre artère montréalaise rouvrira samedi entre le boulevard Robert-Bourassa et la rue De Bleury, au centre-ville.

Trottoirs élargis, nouveau mobilier urbain, nouveaux arbres, rue en pavé... Il y aura désormais une seule voie de circulation et plus aucun stationnement.

Un lampadaire éteint devant l'église unie St. James.

Les nouveaux lampadaires de la rue Sainte-Catherine Ouest ont une allure rétro.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

Mais les cônes orange sont encore là pour longtemps. Toutes les autres phases, du boulevard Robert-Bourassa jusqu'à l'avenue Atwater, plus à l'ouest, se feront graduellement jusqu'en 2028.

Elles incluront le nouveau square Phillips, qui sera terminé dans deux ans, ainsi que la nouvelle avenue McGill College, déjà en travaux pour la nouvelle station du Réseau express métropolitain (REM), dont le réaménagement sera terminé à la fin de 2026.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une clôture interdisant l'accès aux voitures sur une portion de la rue Sainte-Catherine.

Les travaux sur Sainte-Catherine Ouest ont notamment pour but d'apaiser la circulation routière et de favoriser la circulation des piétons.

Cette rue – particulièrement achalandée, en temps normal – relie le Quartier des spectacles aux tours de bureaux et aux centres commerciaux du centre-ville, sans oublier l'Université Concordia.

La pandémie de COVID-19, toutefois, a eu un impact marqué sur sa fréquentation. Les travaux de réfection ont d'ailleurs été interrompus pendant deux mois, le printemps dernier, avant de reprendre au mois de mai.

D'après le reportage de Jean-Sébastien Cloutier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !