•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles alerte face aux accusations contre Naveen Kolan

Campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles à Montréal

Campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles à Montréal (archives)

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles dit prendre les accusations contre Naveen Kolan, le président des agences de recrutement Matrix College et EduEdge, extrêmement au sérieux.

Une des entreprises de l'homme d'affaires ontarien gère le campus montréalais du Cégep, est propriétaire du bâtiment qui l'abrite et se charge du recrutement de nombreux étudiants indiens dans ses rangs.

Radio-Canada a appris vendredi après-midi qu'il est présentement recherché par l'Unité permanente anticorruption (UPAC) et fait face à trois chefs d'accusation dont fraude, abus de confiance et de production et usage de faux documents.

La direction du Cégep affirme qu'elle suivra les développements liés aux accusations de près, mais rappelle que les accusations sont contre Naveen Kolan et non son entreprise.

Pour ce qu'on en sait à l'heure actuelle, le Cégep n'est pas du tout touché par ces allégations-là et elles touchent le président et non pas l'ensemble de l'organisation Matrix, souligne la porte-parole du Cégep de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Julie Lépine.

Mme Lépine ajoute tout de même que le Cégep offrira son entière collaboration aux autorités officielles si elles venaient à le contacter dans le cadre de ces accusations.

En février dernier, le Cégep de la Gaspésie et des Îles et deux entreprises appartenant à Naveen Kolan se sont fait poursuivre pour défaut de paiement par une entreprise de recrutement basée en Inde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !