•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chibougamau et Chapais passent en zone rouge

Une construction souhaite la bienvenue aux visiteurs le long de la route.

L'entrée de la municipalité de Chibougamau

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Le gouvernement du Québec annonce que le secteur de Chibougamau et Chapais passera en zone rouge à compter de minuit dimanche soir.

C'est le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, qui a fait cette annonce par voie de communiqué en début de soirée vendredi, question de freiner la propagation de COVID-19 dans ce secteur.

Ainsi, compte tenu de la situation épidémiologique, le secteur de Chapais et de Chibougamau, ainsi que les environs situés sur le territoire du Gouvernement régional Eeyou Istchee Baie-James, passent au palier 4, soit celui d'alerte maximale.

L'évolution épidémiologique de ce secteur laisse présager que des éclosions pourraient survenir au cours des prochaines semaines, notamment dans certains milieux de soins. Nous voulons absolument éviter une telle situation, qui réduirait la marge de manœuvre dont disposent les équipes du réseau dans la région. J'invite la population à faire preuve d'une extrême prudence et à diminuer de façon importante les contacts familiaux, et ce, dès maintenant, dans l'ensemble des villes et localités de la région, a commenté le ministre dans le même document.

Christian Dubé.

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Photo : Radio-Canada / Jean Claude Taliana

Les mesures associées à ce changement de zone, comme la fermeture des bars et des restaurants, entreront en vigueur le lundi 23 novembre, dès 0 h 01. Celles concernant le milieu scolaire et sportif entreront en vigueur 48 heures plus tard, soit dès le mercredi 25 novembre.

Dans un communiqué envoyé un peu plus tard, le Centre régional de santé et de services sociaux (CRSSS) de la Baie-James a indiqué que plusieurs indices laissent présager que la situation pourrait empirer rapidement. Les éclosions dans le secteur de Chibougamau et Chapais ont généré un nombre très important de contacts étroits. Jusqu’à 150 personnes ont été en isolement préventif au cours des derniers jours.

Toujours selon ce communiqué, la capacité des établissements de santé et de services sociaux de notre région ainsi que de la région avoisinante des Terres-cries-de-la-Baie-James (région 18) n’est pas assez élevée pour absorber la gestion de plusieurs éclosions à la fois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !