•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une alliance pour éliminer la bureaucratie des demandes d’aide

Un homme au téléphone devant son ordinateur.

Les entrepreneurs pourront plus facilement accéder à l'aide offerte, selon Geneviève Guilbault.

Photo : iStock

Kassandra Nadeau-Lamarche

Un nouvel outil sera mis sur pied pour les entrepreneurs, coopératives et organismes à but non lucratif de la région de la Capitale-Nationale afin de réduire les embûches leur permettant d’obtenir de l’aide. Plusieurs partenaires, dont les gouvernements fédéral et provincial, ainsi que la Ville de Québec et l’Université Laval, y ont contribué.

L’alliance économique de la Capitale-Nationale permettra à ceux demandant de l’aide en raison de la pandémie de mieux se retrouver parmi les différents programmes existants.

Fini les dédales de boîtes vocales, de formulaires sur internet, de recherches de sites web, de paliers de gouvernement. Ça va être centralisé, fluide, synergique et je suis convaincue que ça va améliorer la vie de nos entrepreneurs , a indiqué la vice-première ministre et ministre responsable de la Capitale-Nationale Geneviève Guilbault lors d’un point de presse vendredi.

Coordonner la relance

Les demandeurs d’aide pourront, en une seule rencontre, obtenir toute l’information nécessaire pour que leur demande chemine dans les plus brefs délais. Cette aide pourrait prendre la forme de financement, de mentorat ou de soutien technique.

Si certains on pensé et ont trouvé que des fois c’était les 12 travaux d’Astérix pour trouver l’aide et la réponse à leurs besoins [...] on se donne les outils pour faire en sorte que tous ensemble plus rapidement, les entreprises qui ont besoin d’aide trouveront des solutions. Et pas juste une partie de la solution à la fois, mais un portfolio d’offres qui répondra aux besoins, explique la rectrice de l’Université Laval Sophie D’Amours.

L’Université Laval a mis sur pied une escouade de coordination de la relance au sein de l’alliance, qui aura pour responsabilité de partager ses expertises avec la communauté.

Pour pouvoir profiter de ce service, les demandeurs devront communiquer avec leurs services de proximité, soit les MRC ou à l'agglomération de Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !