•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Collègues et amis rendent hommage au policier tué à l'île Manitoulin

Un policier en uniforme posant pour une photo officielle

L'agent de la PPO, Marc Hovingh, a été tué par balle jeudi, lors d'une opération policière.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

Un agent à la retraite de la Police provinciale de l'Ontario (PPO) et ancien collègue de l’agent Marc Hovingh affirme que toute l'île Manitoulin est en état de choc après sa mort.

Le vétéran de 28 ans des forces de police est mort des suites de ses blessures jeudi après avoir été abattu alors qu'il répondait à un appel à propos d’une intrusion près de la communauté de Gore Bay. 

Un civil est également mort, selon l'Unité des enquêtes spéciales (UES). Son identité n'a pas encore été dévoilée.

Allan Boyd a travaillé avec M. Hovingh pendant 20 ans. M. Boyd a pris sa retraite de la PPO il y a cinq ans.

M. Boyd affirme que répondre à un appel à propos d’une intrusion est habituel pour la police de l'île Manitoulin, car il y a beaucoup de propriétés privées.

Deux policiers près d'un véhicule de patrouille.

Des policiers du Grand Sudbury surveille l'entrée d'un chemin près de la scène de l'incident.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Communauté sous le choc

Sa mort est un choc pour tout le monde, affirme M. Boyd.

C'est du jamais vu pour une petite communauté. En tant qu'agents, nous savons tous que cela peut arriver n'importe où, pas seulement dans les grandes villes, mais aussi dans les régions rurales de l'Ontario, dit-il.

Nous ne voulons pas y penser, mais c’est toujours dans l'esprit d'un agent.

Allan Boyd, ancien collègue de Marc Hovingh

Quelle que soit la décision de la PPO pour les funérailles, M. Boyd a déclaré qu'il y assisterait, car son ami mérite des adieux appropriés.

Le maire de Gore Bay, Dan Osborne, dit que la communauté est sous le choc. Il souligne que la nouvelle de l'incident s'est rapidement propagée dans la petite ville.

L'UES a déclaré jeudi qu'elle enquêtait sur la fusillade.

M. Hovingh a été abattu après son arrivée, a indiqué l'UES, tandis que l'homme sur la propriété est mort à l'hôpital.

Quelques fidèle dans une église.

L'église missionnaire de Mindemoya, fréquentée pendant 20 ans par Marc Hovingh, a ouvert ses portes pour la prière quelques heures après que le policier ait été tué.

Photo : CBC/Erik White

Un gentil géant

Hovingh, 52 ans, était marié et père de quatre enfants.

Quelques heures après sa mort, des personnes en deuil se sont rassemblées à l'église missionnaire de Mindemoya, fréquenté par M. Hovingh pendant 20 ans.

Ben Quackenbush a déclaré que la première chose que les gens remarquaient à propos de Hovingh était sa taille, mais il n'a jamais utilisé cela pour être intimidant. Il a toujours été un gentil géant et un gros ours en peluche.

M. Quackenbush ajoute que M. Hovingh était un policier modèle et un chrétien qui divertissait les enfants à l'église le dimanche et aimait emmener les gens sur son bateau.

Joyeux, quand je pense à Marc. Il était toujours souriant et il riait toujours, souligne M. Quackenbush.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !