•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vidéojournal : comment sera célébré le temps des Fêtes en zone jaune?

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une femme portant un masque décore un sapin de Noël.

Les Québécois auront quatre jours pour se voir pendant les Fêtes.

Photo : getty images/istockphoto / cerro_photography

Radio-Canada

La Santé publique régionale demande aux citoyens de la région de limiter leurs activités avant et après la période de rassemblements autorisés par Québec, soit du 24 au 27 décembre.

La situation de l'Abitibi-Témiscamingue est particulière parce que la permission de rassemblements du gouvernement Legault viendra diminuer les possibilités de se rassembler plutôt que de les augmenter, comme c'est le cas dans les zones oranges et rouges.

Carte du Québec où chaque région est colorée.

Le 20 novembre, l'Abitibi-Témiscamingue est une zone jaune, mais entourée de zones oranges, et rouges.

Photo : Site web du gouvernement du Québec

En effet, les rassemblements privés de 10 personnes demeurent autorisés jusqu'au 17 décembre. Après cette date, la Santé publique recommande à tous de s'isoler pour une semaine avant de tenir des rassemblements familiaux. L'isolement devra ensuite reprendre entre le 28 décembre et le 3 janvier.

Si tout se passe bien, les rassemblements seront à nouveau permis dès le début janvier, sous condition que la région demeure au palier d'alerte jaune. La présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT) Caroline Roy estime que la population saura respecter ces consignes.

J'ai confiance en la population pour qu'elle respecte ces consignes-là, qui sont exceptionnelles pour la période des Fêtes parce qu'o veut tous pouvoir rencontrer nos familles qui viennent parfois de l'extérieur. On le sait, on a beaucoup d'étudiants qui sont à Montréal ou dans une région rouge. Il y a également des membres de la famille, votre frère ou votre sœur, qui résident dans une région rouge et que ça fait plusieurs mois que vous ne les avez pas vus. Donc, vous aurez une fenêtre de 4 jours, du 24 au 27 décembre, pour voir votre famille et vos proches, indique-t-elle.

La Santé publique se dit consciente qu'il y aura des déplacements entre la région et des zones orange ou rouge.

Elle soutient que si tout le monde réduit ses contacts avant et après ces déplacements, la hausse des cas pourrait rester sous contrôle. Dre Omobola Sobanjo, médecin-conseil en santé publique, souligne l'importance d'éviter les contacts entre plusieurs personnes vivant à des adresses différentes.

Le fait de limiter les contacts pour ceux qui restent à la même adresse va permettre que le pire qui puisse arriver, ce soit qu'on aura plus de cas à la même adresse, mais tout le monde est déjà en confinement, et il n'y aura pas de propagation au sein de la communauté. Donc oui, il se peut qu'on ait plus de cas associés à ces permissions de la période des Fêtes, mais ce qu'il ne faut pas, c'est une propagation hors de contrôle, affirme-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !