•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saguenay accepte de prêter des employés au réseau de la santé

Hôtel de vile de Saguenay en été

Les employés de Saguenay seront prêtés sur une base volontaire.

Photo : Radio-Canada / Steeven Tremblay

Des employés municipaux de Saguenay pourraient être mis à contribution pour prêter main-forte à ceux du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Une demande officielle a été adressée par le CIUSSS à la Ville de Saguenay au cours des derniers jours. Les autorités municipales attendent les précisions du CIUSSS sur les tâches à accomplir avant de lancer un appel à leurs employés.

Le coordonnateur des mesures d'urgence de Saguenay, Carol Girard, précise que des employés saisonniers ou en chômage pourraient être invités à travailler pour le CIUSSS sur une base volontaire. Une entente prévoit qu'ils conservent les mêmes conditions de travail que celles qu’ils ont avec la Ville.

S’il y a des employés qui sont volontaires pour occuper ces emplois-là pour un temps X, on sait que ça peut être pour une certaine période, on va transmettre leur intention au CIUSSS pour qu’ils puissent procéder , ajoute Carol Girard.

Le coordonnateur des mesures d’urgence de Saguenay ne peut dire combien d’employés seront prêtés au CIUSSS. Avant de laisser aller nos employés, il faut s’assurer de combler nos besoins , dit-il.

Entente avec la CNESST

Saguenay s’apprête également à signer un protocole d’entente avec le Conseil des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) pour du prêt de personnel.

Des inspecteurs du Service des incendies et de la division de l’inspection et des permis seront mis à contribution pour conseiller les commerces et les institutions sur les mesures à appliquer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !