•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Détermination, passion et sobriété : les clés du succès du basketteur Michael Linklater

Michael Linklater en train de jouer sur un terrain de basket en maillot, le ballon à la main.

Michael Linklater est un basketteur professionnel retraité de Saskatoon et un lauréat des prix Future 40 de 2014.

Photo : Instagram : @rattlers.cebl

Michael Linklater a découvert le basketball à l’âge de 12 ans. Malgré sa petite taille, il a décidé qu’il ferait tout pour devenir le meilleur basketteur. L’homme originaire de la Première Nation de Thunderchild, en Saskatchewan, n’a jamais regardé en arrière depuis.

Je me suis toujours poussé jusqu’à l'épuisement. Une fois que j’atteignais cet état, je trouvais de nouveaux moyens d’aller encore plus loin et de me dépasser. Ce dévouement m’a servi tout au long de ma vie, raconte-t-il.

Je suis une personne qui mesure moins de 1 m 80 et j’ai tout de même réussi au basketball. Cela témoigne de mon désir de réussir.

Michael Linklater

Maintenant père de quatre enfants, le basketteur cri a remporté plusieurs prix et distinctions au cours de sa carrière, tant sur le terrain qu’à l’extérieur. En 2014, il a été l’un des lauréats des prix Future 40, une liste établie par CBC qui souligne la contribution de 40 personnes engagées dans leur milieu.

Il a aussi remporté un prix Indspire, qui rend hommage aux réalisations des Premières Nations, des Métis et des Inuits au Canada, ainsi qu’un pour l'inclusion lors du gala des Prix sportifs canadiens.

Michael Linklater vit à Saskatoon depuis maintenant 10 ans. Il passe la majorité de son temps à partager son expérience auprès d’adolescents autochtones et à organiser des cliniques et des camps de basketball. Il dirige également l’équipe de la Saskatchewan lors des Jeux autochtones de l’Amérique du Nord.

Au cours de sa carrière de joueur, il a qualifié à plusieurs reprises l’équipe de Saskatoon pour les Séries mondiales de basketball 3 contre 3, organisées par la Fédération internationale de basketball, remportant les grands honneurs en 2014. Quelques années plus tard, en 2017, il été élu joueur le plus spectaculaire du tournoi.

Michael Linklater est ses coéquipiers après la victoire en finale.

Michael Linklater a remporté le premier championnat de la CEBL avec les Rattlers de Saskatoon en 2019. Une victoire survenue lors de son dernier match de basketball professionnel.

Photo : Instagram : @michael_linklater

L’homme de 38 ans a également porté les couleurs des Rattlers de Saskatoon avec qui il a remporté le championnat inaugural de la Ligue canadienne élite de basketball en 2019.

Aujourd'hui retraité de ce sport, il se dit fier de ses accomplissements et a un message particulier pour tous ceux qui ont émis des réserves envers lui à un moment dans sa vie.

Je dois remercier sincèrement les gens qui ont douté de moi, car c’est eux qui m’ont poussé à devenir qui je suis. Nous ne le reconnaissons pas assez, mais les événements négatifs nous aident à progresser, souligne-t-il.

Créer un avenir meilleur pour les générations futures

En plus de sa passion pour le basketball et son éthique de travail, Michael Linklater attribue son succès à la sobriété. Il raconte qu’il a vu de nombreux amis perdre leurs moyens en raison de leur consommation de drogues et d’alcool quand ils étaient jeunes.

Selon lui, les injustices et les abus qu’ont vécus les Autochtones pendant de nombreuses années, en particulier dans les pensionnats, ont fait que l'alcoolisme s'est répandu et transmis de génération en génération.

Une dévastation qu'il admet avoir vécue dans sa propre famille. Ses grands-parents sont morts de complications liées à l’alcoolisme et sa mère lutte toujours contre cette maladie. Voilà pourquoi il a décidé dès son jeune âge de ne jamais consommer.

Je suis la première génération de ma famille à être sobre, note Michael Linklater.

Il estime qu’il existe encore de nombreux stéréotypes qui présentent les Autochtones comme des ivrognes.

Lorsque j’étais jeune, nous n'avions aucun modèle de sobriété. Je voulais m’assurer que les générations futures aient quelqu’un qui leur montre que ces stéréotypes ne sont pas vrais, dit-il.

Michael Linklater est devenu cette personne.

Michael Linklater et trois coéquipiers.

Michael Linklater et ses coéquipiers de Saskatoon ont eu la chance de représenter le Canada lors des mondiaux de basketball 3 contre 3 aux Philippines en 2018.

Photo : Instagram : @michael_linklater

Il veut maintenant offrir un avenir meilleur aux futures générations d’Autochtones.

Il a fondé l’organisme Boys with Braids qui vient en aide aux adolescents autochtones et à leur famille qui subissent des préjudices en raison de leurs longs cheveux.

Il travaille également avec plusieurs écoles publiques de Saskatoon pour mettre en place des services d'alphabétisation et avec Basketball Canada pour trouver de nouvelles façons d'impliquer les jeunes joueurs des Premières Nations.

Ses propres enfants, deux filles et deux garçons, lui servent d’inspiration et le poussent à continuer son engagement pour faire changer les choses.

Avec les informations de Madeline Kotzer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !