•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La P'tite Grenouille de Rimouski ferme temporairement

L'entrée du bar La P'tite Grenouille de Rimouski.

Le bar La P'tite Grenouille de Rimouski ferme ses portes temporairement, le temps que l'éclosion de COVID-19 qui sévit à Rimouski se calme.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Le bar La P'tite Grenouille de Rimouski annonce qu'il ferme ses portes temporairement, « le temps que la tempête passe ». Une éclosion touche des personnes qui ont fréquenté le bar et qui ont participé à des fêtes privées la fin de semaine dernière à Rimouski.

La santé publique du Bas-Saint-Laurent qualifie la situation de préoccupante dans la MRC de Rimouski-Neigette.

La région enregistre 19 nouveaux cas de COVID-19 vendredi, dont 12 se situent dans le secteur.

L'un des copropriétaires de La P'tite Grenouille de Rimouski, Steven Guimond-Corriveau, réitère sa collaboration avec la santé publique.

On veut collaborer au maximum avec la santé publique. On se tient en communication directe avec eux. Pour l'instant, on n'a pas eu d'indication de leur part de fermer ou peu importe, mais c'est vraiment à titre préventif qu'on a pris cette décision-là, affirme-t-il.

On préfère faire partie de la solution et non de la cause. On attend que la tempête passe et on prend la décision de fermer temporairement.

Steven Guimond-Corriveau, copropriétaire du bar La P'tite Grenouille de Rimouski

La P'tite Grenouille tenait un registre des visiteurs et dit l'avoir fourni à la santé publique.

Appel au dépistage relancé

La santé publique du Bas-Saint-Laurent lance un appel à la vigilance dans la MRC de Rimouski-Neigette en lien avec la hausse du nombre de cas quotidiens de COVID-19.

Le directeur régional de la santé publique, le docteur Sylvain Leduc, relance son appel au dépistage pour les gens qui auraient participé à des fêtes privées et qui ont fréquenté le bar La P'tite Grenouille de Rimouski la fin de semaine dernière.

Je n'embarquerai pas nécessairement dans un événement précis. Toutefois, nos enquêtes épidémiologiques nous montrent que dans les dates qu'on a diffusées, qui sont les dates de la fin de semaine dernière, il y a eu des fêtes et des rassemblements aussi au bar La P'tite Grenouille et tout ça a contribué à faire [augmenter] les cas dans la région, soutient-il.

Sylvain Leduc indique qu'il s'attendait à ce que plus de personnes se présentent pour un test de dépistage dans les derniers jours.

Il demande la collaboration de la population pour aider la santé publique à retrouver toutes les personnes qui ont pris part à ces fêtes et rassemblements.

Le bâtiment qui fait office de clinique désignée d'évaluation et de dépistage de la COVID-19.

Les personnes qui ont participé à des fêtes et à des rassemblements la fin de semaine dernière dans le secteur de Rimouski sont invitées à aller passer un test de dépistage de la COVID-19 (archives).

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Sylvain Leduc rappelle que la santé publique ne cherche à punir personne.

Il y a des gens qui tentent de dissimuler un peu d'information [...] ce n'est pas une enquête policière.

Sylvain Leduc, directeur de santé publique pour le Bas-Saint-Laurent

La collaboration, elle est inégale. [...] Une enquête épidémiologique, ça vise à protéger les gens qu'on peut infecter. Alors, pour nous, c'est nécessaire de les contacter et de les isoler ou de leur offrir un test de dépistage, si c'est requis. Et c'est quand on explique ça que la plupart des gens finissent par collaborer, poursuit Sylvain Leduc.

La santé publique rappelle que ceux qui désirent passer un test de dépistage de la COVID-19 peuvent se présenter au 288, rue Pierre-Saindon à Rimouski, entre 8 h et 20 h.

Il est conseillé de prendre rendez-vous au préalable au 1 877 644-4545.

Avec des informations de Jean-Philippe Guilbault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !