•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 explose dans le sud du Manitoba, qui annonce 437 nouveaux cas

Lanette Siragusa et Brent Roussin assis à une table dans la salle de presse de l'assemblée législative.

Lanette Siragusa et Brent Roussin lors d'un point de presse de la santé publique au sujet de la COVID-19 au Manitoba.

Photo : Radio-Canada

Le Manitoba franchit la barre des 200 décès attribuables à la COVID-19 et annonce 437 nouveaux cas vendredi. Le taux de positivité sur 5 jours de la province est de 13,7 %, mais ce taux sur 10 jours atteint jusqu'à 40 % à Steinbach, dans le sud-est de la province.

Parmi les nouvelles victimes de la COVID-19 : un homme dans la vingtaine de la région de Winnipeg est la plus jeune victime dans la province à ce jour.

Ces annonces quotidiennes sont bien plus que des chiffres, a lâché d’un air abattu le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Roussin, au début de son point de presse quotidien vendredi. Cet homme âgé d'une vingtaine d’années avait des conditions médicales sous-jacentes mais c’est tout de même tragique.

Rectificatif

La santé publique du Manitoba a rectifié, le 25 novembre, l'information concernant la mort d'un homme d'une vingtaine d'années. Cette information était fausse, a affirmé le Dr Roussin, et elle est due à une erreur dans le traitement des données.

Depuis lundi, ce dernier se présente devant la presse tous les jours pour faire le point sur l'évolution de la pandémie dans la province. Ces points de presse quotidiens n'avaient pas eu lieu depuis la première vague.

Il est accompagné trois fois par semaine par l’infirmière en chef de Soins Communs Manitoba, Lanette Siragusa.

Vendredi, ces portes-paroles de la santé publique ont réitéré leur message aux Manitobains : il ne faut pas baisser la garde face au virus, il faut rester vigilant.

Nous annonçons en moyenne 8 décès par jour. Il est difficile de ne pas voir les chiffres, ils sont vraiment effrayants.

Brent Roussin, médecin hygiéniste en chef du Manitoba

Selon Lanette Siragusa, un bébé figure parmi les 90 personnes qui se trouvent aujourd’hui à l’hôpital en raison de la COVID-19.

Elle a ajouté que des personnes de moins de 40 ans et des adolescents se trouvaient aussi dans cette liste.

C’est la preuve, une nouvelle fois, pour les autorités de la santé, que ce virus touche tout le monde et que tous les Manitobains sont égaux face à la maladie.

Il a fallu 248 jours pour avoir 100 décès – et 13 jours pour doubler ce chiffre.

Lanette Siragusa, infirmière en chef de Soins communs Manitoba

Personne n'est immunisé à l’heure actuelle, a répété le Dr Roussin. Il y a des gens jeunes qui se trouvent à l’hôpital, cela peut toucher tout le monde. Personne n'est hors de danger.

Des taux élevés dans Santé Sud

Le Dr Roussin a aussi apporté des précisions sur la situation dans la région sanitaire de Santé Sud, où les cas continuent d’être en augmentation.

Le taux de positivité sur 10 jours est de 40 % à Steinbach. Il est de 20 % à Sainte-Anne et La Broquerie et de 30 % à Hanover. En comparaison, celui de Winnipeg est de 13, 7 %.

Le médecin en chef a annoncé ces résultats en implorant les gens de la région à réduire leurs contacts pour que ces chiffres diminuent.

Trois foyers de soins personnels à Steinbach font face à des éclosions. Il y a eu 24 morts liées à la COVID-19 dans cette région depuis le début de la pandémie.

Une plaque sur le devant du centre hospitalier pour aînés.

La pandémie n'a pas épargné le centre de soins pour aînés Bethesda Place à Steinbach.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Le Dr Roussin a expliqué que cette tendance se dessine dans la région depuis un certain temps déjà.

40 % est très alarmant et quelque chose doit changer, a-t-il mis en garde, sans toutefois affirmer que des mesures précises pourraient être mises en place dans cette zone.

De nouvelles restrictions viennent juste d’entrer en vigueur. Nous allons voir si elles sont suivies… Si ce n’est pas le cas, nous étudierons d’autres approches pour diminuer la transmission.

Le Dr Roussin a suggéré que si les mesures n'entraînent pas une baisse des chiffres, les écoles pourraient être de nouveau fermées dans la province.

Les données du jour

Les cas annoncés jeudi portent à 12 919 le total de cas décelés dans la province depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité sur 5 jours s’établit à 13.7 % pour la province et pour la région de Winnipeg.

Faits saillants

  • 7861cas actifs aujourd’hui

  • 4851 personnes guéries à ce jour

  • 281 personnes à l’hôpital, dont 43 aux soins intensifs

  • Le nombre de décès attribuables à la COVID-19 est maintenant de 207

Les cas actifs sont surévalués en raison des retards dans les vérifications nécessaires pour éliminer ces cas de la liste provinciale, parce que la santé publique s'occupe en priorité du traçage de contacts.

La province estime que les cas actifs ne le sont plus en grande majorité 10 jours après l’apparition des symptômes.

Nouvelles infections par région sanitaire

  • Winnipeg : 247

  • Prairie Mountain : 27

  • Santé Sud : 114

  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 22

  • Nord : 28

Depuis le début du mois de février, 324 973 tests de dépistage ont été effectués, dont 3061 jeudi. Les enquêtes sur ces cas sont en cours et le public sera informé s’il existe un risque pour la santé publique.

Dans les hôpitaux

  • 100 lits sont ouverts dans les unités de soins intensifs
  • 90 de ces 100 lits sont utilisés
  • 43 patients en soins intensifs ont la COVID-19
  • 872 chirurgies électives et non urgentes ont été repoussées depuis le début de la pandémie

Décès et éclosions

Avec le cas d’un homme d’une vingtaine d’années de la région de Winnipeg, les autres décès sont ceux d’une quinquagénaire de la région Nord, d’une sexagénaire de la région Entre-les-Lacs et de l’Est, d’un sexagénaire de la région Santé Sud et d’une octogénaire de Winnipeg.

D’autres décès sont liés à des éclosions dans des résidences pour aînés. Il s’agit d’une sexagénaire de la région Entre-les-Lacs et de l’Est dont le cas est liés à l’éclosion au Keekinan Centre; d’un octogénaire et d’un centenaire de Winnipeg qui séjournaient au foyer St. Norbert Personal Care Home; ainsi que d’un octogénaire de Prairie Mountain dont le cas est lié à l’éclosion au foyer Gilbert Plains Personal Care Home.

Les éclosions au centre médical Swan Valley et au foyer de soins de longue durée Swan Valley Lodge personal care sont terminées.

Des ressources à consulter

Contacts sociaux réduits à l'essentiel

Les Manitobains ne peuvent plus, dès aujourd’hui, acheter sur place, dans les magasins, des produits jugés non essentiels par la province et recevoir chez eux des personnes qui ne font pas partie de leur foyer.

Le Walmart de Southdale est vu du stationnement, ou plusieurs voitures sont stationnées.

Les grandes surfaces comme ce Walmart ne pourront plus vendre, sur place, que des produits essentiels et ont jusqu'à samedi pour isoler ces produits des autres.

Photo : Radio-Canada / John Einarson

Le gouvernement provincial a annoncé jeudi qu'il resserre les mesures déjà strictes mises en place depuis que le Manitoba a été élevé au niveau d’alerte rouge, le 12 novembre.

Ces nouvelles restrictions seront en place jusqu’au 11 décembre mais pourraient être prolongées si la chaîne de transmission ne se rompt pas, a précisé Brian Pallister jeudi.

On ne sait pas encore ce que les Manitobains pourront faire pendant les Fêtes. Cela, dit le Dr Roussin, dépendra de leur capacité à réduire la transmission des cas.

Carte montrant les cas de coronavirus par pays

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !