•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

FouKi offre un deuxième service avec l’album surprise Grignotines de luxe

Deux jeunes hommes vêtus de blanc posent devant une vieille voiture.

FouKi accompagné de son fidèle collaborateur, le producteur Quiet Mike (à gauche).

Photo : Page Facebook de FouKi / Félix Renaud

Radio-Canada

Sans crier gare, FouKi a lancé, vendredi, un nouvel album complet intitulé Grignotines de luxe, qui vient compléter son microalbum Grignotines, lancé le 23 octobre dernier.

Visiblement, à peine un mois après avoir sorti du nouveau matériel, le jeune rappeur du Plateau Est avait encore un petit creux. Grignotines de luxe ajoute huit chansons aux quatre titres de son microalbum (Grignotines, Bijou, Oui toi, Brioches à la cannelle).

Sur le plan musical, Léo Fougères, alias FouKi, nage ici dans des eaux familières, avec de nouvelles concoctions aux accents tropicaux de son complice de longue date, le producteur Quiet Mike, aidé par de nouveaux collaborateurs, dont Pops & Poolboy, du groupe Clay and Friends, BYNON, Ruffsound et Rousseau.

Dans ses textes, le rappeur continue de mettre l’accent sur ses métaphores culinaires légères et drolatiques avec des titres comme Beigne, Table d’hôte ou Ananas mango, sans délaisser le vocabulaire inventé qui a fait sa marque, notamment sur la chanson Zayllionnaire.

L’album est aussi ancré dans l'air du temps, comme on peut l’entendre sur la chanson PCU, qui fait référence à la Prestation canadienne d’urgence, instaurée par le gouvernement fédéral au début de la pandémie de COVID-19. J’aime le gouvernement quand y m’donne du cash, d’avouer FouKi dans le refrain.

Avec Grignotines de luxe, le jeune homme de 23 ans offre un album qui s’inscrit parfaitement dans sa discographie, déjà bien étoffée pour un artiste à la carrière relativement jeune.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !