•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Même brisés et renversés, les brise-vent sont efficaces, assure le MTQ

Des structures de bois visiblement déplacés.

Certains des brise-vent installés l'année dernière par le ministère des Transports ont été déplacés ou endommagés.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Même s’ils ont été renversés ou endommagés par les intempéries, les brise-vent installés en janvier dernier le long de la route 138 sont efficaces, assure ministère des Transports (MTQ).

Les structures de bois installées à Grandes-Bergeronnes, Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre, ont bel et bien réduit les effets du vent et de la neige sur la chaussée, selon le MTQ.

Des structures de bois pêle-mêle.

Plusieurs brise-vent installés en janvier dernier par le ministère des Transports sont renversés ou endommagés.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La porte-parole du ministère, Caroline Rondeau, affirme que les brise-vent ont prouvé leur efficacité et seront réinstallés cette année. Elle ajoute que des leçons ont cependant été tirées de cette première expérience.

C'est sûr que le Ministère a appris avec tout ça. Ce n’est pas très joli, j'en conviens, ça a l'air un peu tout débâti, mais elles sont quand même très fonctionnelles.

Caroline Rondeau, porte-parole du ministère des Transports

Caroline Rondeau précise que des employés du ministère vont se rendre sur place très bientôt pour réparer et réinstaller les structures qui ont été endommagées. Ils vont changer les planches de bois qui sont manquantes, qui sont brisées, et ils vont les mettre, tout simplement, debout.

Les barrières érigées dans un paysage hivernal.

Les brise-vent lors de leur installation en janvier 2020 à Grandes-Bergeronnes (archives)

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Le Ministère prévoit même augmenter le nombre de structures installées le long de la route 138 l’année prochaine.

Vraiment efficaces, ces brise-vent?

À Sept-Îles, le conseiller du district Sainte-Marguerite, Gervais Gagné, n'est cependant pas convaincu de la durabilité et de l'efficacité de ces brise-vent.

L'élu, qui circule quotidiennement sur la route 138 dans le secteur du chemin de Pointe-Noire, affirme que les conditions routières sont souvent très difficiles sur ce tronçon de la 138 pendant l'hiver.

Quand il y a de grands vents qui viennent du nord, avec de la neige puis de la poudrerie, c'est assez problématique. La Sûreté du Québec doit intervenir, puis le trafic se fait par alternance à bien des occasions.

Gervais Gagné accorde une entrevue à Radio-Canada

Le conseiller municipal du district de Sainte-Marguerite de Sept-Îles, Gervais Gagné

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Dans ce contexte, il estime que la construction de monticules de terre aurait été plus adaptée pour bloquer la poudrerie dans ce secteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !