•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de tour de 54 étages en pleine forêt à Namur en Outaouais

Image générée par la firme d'architecture d'une tour résidentielle haut de gamme dans un secteur forestier.

Un projet de tour de 54 étages à Namur en Outaouais suscite beaucoup de réactions.

Photo : Gracieuseté : architecture-mu.com

Radio-Canada

La municipalité de Namur, dans le nord-est de l’Outaouais, invite la population à une première séance d’information sur un projet de construction d’une tour qui fait beaucoup réagir.

La firme MU Architecture propose la construction d’une immense tour résidentielle haut de gamme intégrant un complexe hôtelier.

La structure à l’apparence moderne serait érigée sur plus de 50 étages, en plein milieu d’un secteur boisé de la municipalité du comté de Papineau dans la Petite-Nation.

Le fondateur et président-directeur général de Yul Créations Inc., Karim Zaghbani Cloutier, qui a des terrains dans le secteur, souhaite y construire la tour d'apparence moderne.

Un homme accorde une entrevue en visioconférence.

Le fondateur et président-directeur général de Yul Créations Inc., Karim Zaghbani Cloutier, souhaite construire une tour de 54 étages sur ses terrains à Namur.

Photo : Radio-Canada

Étant un amoureux de la nature mon objectif numéro un est la protection du territoire et pour intégrer le développement humain à travers la nature, a lancé d’entrée de jeu l'instigateur du projet.

La Municipalité, qui compte moins de 600 résidents, invite la population à rencontrer l’équipe derrière « Pékuliari », le nom donné à l’ambitieux projet, où elle pourra poser des questions à l’équipe. La rencontre se déroulera en personne, selon les mesures sanitaires en vigueur, ainsi qu’en vidéoconférence le 24 novembre de 19 h à 22 h.

Image générée par la firme d'architecture où on voit un plan rapproché de l'édifice, des divans dans un appartement et un secteur boisé à l'horizon.

Une vue de l'intérieur d'une unité résidentielle de la tour.

Photo : Gracieuseté : architecture-mu.com

Dans le contexte actuel, ce projet résidentiel pourrait s’inscrire dans la relance économique, générer des emplois stables et assurer une prospérité locale et régionale, peut-on lire dans l’invitation publiée sur le site web de la Municipalité.

En attendant de présenter son projet au public, M. Zaghbani Cloutier a mis de l'avant l'aspect environnemental de son ambitieux projet en entrevue avec Radio-Canada, vendredi.

La seule vision logique aujourd’hui que nous devons adopter, c’est de réduire l’empreinte au sol à un seul endroit géographique. La vision derrière Pékuliari était de développer à la verticale au lieu de devoir créer un étalement l’horizontal et détruire l’environnement qui est extraordinaire dans la région de Namur , a expliqué l'homme d'affaires.

Il y a des pour, il y a des contres

En entrevue à l’émission Les matins d’ici, le maire de Namur, Gilbert Dardel, dit vouloir avoir l’opinion de la population avant que le conseil municipal puisse se prononcer sur le projet.

Un homme se laisse prendre en photo, à l'extérieur.

Le maire de la municipalité de Namur, Gilbert Dardel.

Photo : Radio-Canada / Oliver Hyland

Le projet de tour fait beaucoup réagir dans la région, par son architecture, mais aussi par l’ampleur du projet qui semble bien loin de la réalité de la région et de son paysage naturel.

C'est pour ça qu'on s'est dit qu'on veut que le public nous dise ce qu’ils veulent voir, a dit le maire Dardel. Ça fait beaucoup jaser, il y a des pour, il y a des contres et des arguments. On se sent mieux si le public est au courant pour qu’ils puissent nous dire c'est ça qu’on veut ou on ne veut pas.

Image de ce à quoi pourrait ressembler l'immense tour parmi les arbres.

La tour s'étalerait sur plusieurs mètres au-dessus des arbres du secteur.

Photo : Gracieuseté : architecture-mu.com

Selon lui, le projet pourrait avoir des retombées importantes.

Ça amènerait les gens qui ont beaucoup de sous pour acheter ça [...], mais aussi ça peut donner de l’ouvrage à long terme pendant la construction et après, puisqu’il faudra des jardiniers, des cuisiniers, du personnel de sécurité.

Gilbert Dardel, maire de Namur

Selon le maire, ce n’est pas tout le monde qui pourra se permettre d’acheter un condo dans cet édifice puisque les prix sont évalués entre 8 et 12 millions de dollars.

Le marché va dicter le prix des unités. Les informations qui ont été véhiculées sont provisoires pour le moment. [… ] Nous voulons discuter avec les citoyens et faire en sorte que le projet soit adopté de façon positive dans un discours cordial entre tous les partis. [… ] Le prix en tant que tel n’est pas la priorité, a fait savoir M. Zaghbani Cloutier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !