•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation contre le racisme systémique à Ottawa : 12 personnes font face à des accusations

Un groupe de manifestation sur la chaussée des rues Laurier et Nicholas à Ottawa.

Les policiers avaient érigé un périmètre de sécurité autour des manifestants.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada

Les policiers du Service de Police d’Ottawa (SPO) ont dispersé samedi matin un groupe de manifestants qui s’était installé à l’intersection de l'avenue Laurier et de la rue Nicholas à Ottawa jeudi après-midi. La circulation est désormais rétablie.

Les policiers sont intervenus à 3h30 samedi matin. Plusieurs accusations contre 12 individus ont aussi été portées.

Dans un communiqué, le SPO indique avoir averti à plusieurs reprises les manifestants et leur avoir proposé d’autres endroits où se rassembler.

La manifestation perturbait la circulation normale et bloquait une route importante pour les intervenants d'urgence, ce qui occasionna de multiples problèmes de sûreté, explique le service policier. Le secteur était toujours surveillé samedi matin.

La circulation était perturbée vendredi dans le secteur alors que les policiers ont érigé un périmètre de sécurité près des manifestants. De petits chapiteaux avaient été installés sur la chaussée de l’intersection du centre-ville d’Ottawa.

Un groupe de manifestation sur la chaussée des rues Laurier et Nicholas à Ottawa.

Une manifestation à l'intersection de l'avenue Laurier et de la rue Nicholas près de l'Université d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Les manifestants réclamaient entre autres des changements dans le budget d'Ottawa. Ils prévoyaient de rester à cet endroit jusqu'à ce que la Ville et la police commencent à leur parler de changements significatifs.

La Journée d'action pour les Anishinabeg et les Noirs était organisée par un ensemble de groupes dont Justice for Abdirahman.

Nous voulons que les gens soient furieux de devoir emprunter des itinéraires alternatifs, a déclaré Vanessa Dorimain, coprésidente de la coalition de la diaspora noire d'Ottawa et l'une des organisatrices de la manifestation.

Portrait de la femme qui porte un masque.

Vanessa Dorimain est la coprésidente de la coalition de la diaspora noire d'Ottawa et l'une des organisatrices de la manifestation.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Nous voulons que les gens soient mal à l'aise. Nous voulons que les gens soient incommodés, car c'est ce que nous ressentons constamment en vivant dans cette ville, dans cette province et dans ce pays.

Vanessa Dorimain, coprésidente de la coalition de la diaspora noire d'Ottawa

Réclamations

Une liste de 10 demandes partagées sur les médias sociaux comprend l'appel au conseil municipal de voter contre une augmentation de 13,2 millions de dollars pour le budget de la police d'Ottawa, la modification des politiques policières et des interventions aux appels en santé mentale. Le groupe exige aussi la fin du racisme dans les écoles et le système de soins de santé.

Nous nous tenons main dans la main contre l'injustice qui s'est produite au sein de nos communautés, et aussi pour montrer à la Ville que nous n'accepterons plus de violence policière, a déclaré Ifrah Yusuf, coprésidente de la coalition Justice for Abdirahman, et organisatrice de la manifestation.

Les Canadiens doivent également savoir que le racisme systémique ne se produit pas uniquement au sud de la frontière, a déclaré Mme Dorimain.

Je pense qu'au Canada, en particulier, nous agissons comme si cela [le racisme] n'existe pas […], mais il y en a ici. Nous vivons cela tous les jours ici. Soyez en colère à la maison parce que nous le subissons ici, a dit Mme Dorimain.

Un blessé jeudi

Les organisateurs ont déclaré qu'une personne avait subi des blessures mineures lorsque le conducteur d'une voiture est entré dans le groupe de manifestants jeudi après-midi.

Des manifestants sous une tente avec derrière eux, des autopatrouilles.

Un groupe de manifestants jeudi soir à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Vendredi midi, l'avenue Laurier était fermée entre la rue Elgin et l'avenue King Edward. La rue Nicholas a été fermée de l'avenue Daly à l'autoroute 417, ce qui signifie que les conducteurs ne pouvaient pas sortir de l'autoroute à la sortie Nicholas.

Un groupe de policiers près d'une autopatrouille.

Des agents de la police d'Ottawa étaient sur place depuis jeudi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Dans un courriel, le SPO a déclaré qu'ils étaient sur les lieux vendredi matin pour diriger la circulation et assurer la sécurité des personnes impliquées.

La police a déclaré qu'elle enquêtait sur l'incident de jeudi.

Avec les informations de Kimberley Molina de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !