•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le répit décidé par Québec n’est pas au goût d’Ottawa

Si les contacts sociaux augmentent, le pays pourrait enregistrer jusqu'à 60 000 cas par jour, selon l’Agence de la santé publique du Canada.

Montage de photos de Justin Trudeau et de François Legault

Le premier ministre Justin Trudeau et le premier ministre François Legault (archives)

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Des sources gouvernementales indiquent que certains membres du caucus libéral sont mécontents de l’annonce du gouvernement du Québec sur les rassemblements permis à Noël, alors que l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) s’apprête à rendre publique vendredi une projection pessimiste.

Selon le modèle établi par l’ASPC, le nombre de cas quotidiens au pays pourrait atteindre 60 000 si les contacts sociaux augmentent.

Ottawa va signaler que les prochaines semaines seront cruciales pour la lutte contre la COVID et qu’il faudra redoubler de prudence plutôt que d’assouplir les règles, selon nos sources.

Le premier ministre Justin Trudeau interviendra vendredi de sa résidence à Rideau Cottage après l’annonce de l’ASPC. Ce sera la première fois qu'il le fera depuis le printemps dernier.

Le message du gouvernement fédéral est le suivant : Restez chez vous pendant le temps des Fêtes, autrement il y aura une explosion de cas de contaminations.

En détail

Vendredi matin, l’ASPC annoncera que le nombre d’infections au coronavirus pourrait atteindre 60 000 quotidiennement si les Canadiens augmentent le niveau de contacts actuels avec d’autres personnes.

Toujours selon l’ASPC, le nombre pourrait être ramené à 20 000 cas par jour si les Canadiens maintiennent tels quels leur nombre de contacts personnels.

Pour faire baisser le nombre à moins de 10 000 cas quotidiens d'ici la fin de l'année, les Canadiens devraient se limiter aux activités essentielles tout en conservant leurs distances physiques.

Le premier ministre Trudeau et les chefs de l'opposition ont rencontré jeudi l'administratrice en chef de l’ASPC, la Dre Theresa Tam, et son adjoint, le Dr Howard Njoo, pour discuter de cette nouvelle modélisation.

La modélisation prédit également que le nombre de décès dus à la COVID-19 pourrait passer du niveau actuel d'un peu plus de 11 100 à un peu plus de 12 100 d'ici la fin du mois si les Canadiens maintiennent leur niveau actuel de contacts avec d'autres personnes.

La modélisation indique qu'il y a plus d'éclosions actuellement, que ces éclosions sont plus importantes – plus de 50 cas chacune – et qu'elles touchent les foyers de soins de longue durée.

L’ASPC indique également que les communautés autochtones et les écoles connaissent également une augmentation du nombre de cas et que la situation est appelée à s'aggraver dans toutes les régions, à l'exception des provinces de l'Atlantique et de certaines parties du Nord, à moins que des mesures ne soient prises.

Avec les informations de Christian Noël

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !