•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre Dubé a bon espoir que la situation se stabilise au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Christian Dubé.

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux.

Photo : Radio-Canada / Jean Claude Taliana

Après une journée morose au Saguenay-Lac-Saint-Jean, marquée par une explosion des cas de COVID-19, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec se montre enthousiaste. Christian Dubé a bon espoir de voir la situation se stabiliser au cours des prochains jours.

Je pense qu’au Saguenay, il faut leur donner encore quelques jours pour se replacer parce que ça a été très, très difficile. Vous savez, quand on regarde le nombre de cas, il faut regarder une moyenne de sept jours. En ce moment, il y a eu des problèmes du côté de certains équipements qui ont empêché des tests d’être faits, il y a eu des délais dans les laboratoires. Ça n’a pas été un bout facile alors moi j’attendrais encore quelques jours , a déclaré le ministre, lors du point de presse du gouvernement du Québec.

Les renforts envoyés à la région par le Ministère porteront fruits, pense-t-il. Jeudi après-midi, la présidente-directrice générale du CIUSSS, Julie Labbé, a affirmé que le réseau régional demeure fragile, mais a assuré que la situation est toujours maîtrisée malgré l'augmentation faramineuse des cas et le fait que la région compte maintenant 107 milieux d'éclosion.

On leur parle. On est vraiment en support particulièrement pour le traçage. Je pense que pour le Saguenay, étant donné tout ce qui arrive en ce moment, j’aimerais mieux attendre quelques jours. Mais je pense que les choses vont se placer.

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec

Le but du point de presse était de présenter ce que le premier ministre François Legault a défini comme un contrat moral avec les Québécois. Ils pourront célébrer Noël les 24, 25, 26 et 27 décembre en prenant part à des rassemblements d’un maximum de 10 personnes. Ces journées de rencontres seront les seules permises. Les personnes qui participent à des fêtes devront garder une distance de deux mètres et porter le couvre-visage.

Les déplacements interrégionaux sont à proscrire pendant la période des Fêtes.

Le gouvernement Legault n’a pas l’intention de fermer les écoles ou de prolonger de manière significative le congé des Fêtes. Toutefois, les élèves du primaire et du secondaire recevront des cours en ligne à partir du 17 décembre. Les écoliers de la maternelle à la sixième année retourneront en classe au début janvier, tandis que les adolescents de la première à la cinquième secondaire demeureront à la maison, en congé, jusqu’au 11 janvier. Ces mesures favoriseront un confinement une semaine avant et une semaine après Noël.

Si la situation se détériore d’ici au 24 décembre, la santé publique pourrait revenir sur sa décision. François Legault réitère que malgré la situation difficile au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il n’y aura pas de plan à géométrie variable selon les paliers d’alerte.

Malheureusement, ça va continuer encore pendant quelques mois. Il faut faire le plein d’énergie. N’oublions pas que la famille, c’est la base de la vie , a philosophé le premier ministre, qui a annoncé le prolongement des mesures sanitaires comme la fermeture des bars, des salles de spectacles et des salles d'entraînement en zone rouge jusqu'au 11 janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !