•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suggestions de lecture : destins de femme

Deux formidables romans dont le fond et la forme sont magnifiques.

Deux formidables romans, signés Hélène Dorion et Julia Kerninon, dont le fond et la forme sont magnifiques.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Les magnifiques plumes de Julia Kerninon et Hélène Dorion dessinent avec sensibilité le parcours de leurs héroïnes respectives. Voici deux superbes romans à lire de toute urgence pour quiconque aime la musique des mots.


Liv Maria (Annika Parrance)
Julia Kerninon


Liv Maria dessine le portrait d'une femme libre, complexe et attachante, dont le premier amour aura des conséquences inattendues.

De Berlin à la Bretagne, en passant par Londres et Cork, l'héroïne traversera les époques et les histoires d'amour au gré des rencontres. Chaque rencontre sera l'occasion de révéler un nouvel aspect de son identité.

Je suis la fille unique du lecteur et de l’insulaire, je suis le bébé Tonnerre, l’orpheline, l’héritière, je suis la jeune maîtresse du professeur, la femme enfant, la fille-fleur, la chica, la huasa, la patiente de Van Buren, la petite amie, la pièce rapportée, la traîtresse, l’épouse et la madone, la Norvégienne et la Bretonne.

Une citation de :Julia Kerninon, extrait de « Liv Maria »

L'écriture lumineuse de Julia Kerninon nous entraîne dans les méandres de la maternité et de l'identité. Comment rester une femme libre quand l'on devient mère? C'est la question à laquelle devra faire face Liv Maria.

Le cinquième roman de Julia Kerninon est d'une grande beauté. Liv Maria est magnifiquement écrit et d'une grande sensibilité.

On y découvre ainsi toutes les identités superposées de cette femme forte et intrépide, que la maternité renvoie à une vie de compromis, une vie où elle disparaît peu à peu. Portée par une soif de liberté inextinguible, elle commettra l'irréparable.


Pas même le bruit d'un fleuve (Alto)
Hélène Dorion


Hélène Dorion explore le thème de la mémoire avec ce nouveau roman intitulé Pas même le bruit d'un fleuve.

À la mort de sa mère, Hanna découvre parmi les effets de celle-ci un cahier, une boussole marine et une coupure de journal. Ces objets lui permettront de remonter le cours de l'existence de sa mère.

Photo de la poète Hélène Dorion.

Hélène Dorion

Photo : Maxyme G. Delisle

Elle découvre au fil de cette remontée les grandes tragédies qui ont ponctué la vie des femmes de sa famille.

Combien de jours avons-nous pour voir ceux qui nous ont fait naître à travers l'entièreté de leur vie, et non plus seulement par un angle qui les réduit à être ce père, cette mère qu'ils ont été?

Une citation de :Hélène Dorion, extrait de « Pas même le bruit d'un fleuve »

Ce roman s'interroge sur l'existence, sur l'entrelacement des destins, sur l'hérédité du malheur. Hélène Dorion brosse ainsi le portrait d'une absence, celle de Simone, incapable de revenir tout à fait du côté des vivants après avoir perdu sa raison d'exister.

Elle décrit aussi une quête, celle d'Hanna, fille de Simone, qui aimerait bien saisir l'essence de celle qui l'a mise au monde.

Pas même le bruit d'un fleuve est porté par une prose élégante, très poétique, qui évoque le clair-obscur, les embruns et les lancinantes interrogations qui accompagnent une vie. Tout simplement magnifique!

Avis aux intéressés, l'autrice a rassemblé les pièces musicales qui ont bercé l'écriture de ce roman sur la plateforme Spotify (Nouvelle fenêtre) sous le titre du livre, Pas même le bruit d'un fleuve.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !