•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des unités pour isoler les résidents des foyers de soins en Nouvelle-Écosse

Une infirmière portant un équipement médical de protection entre dans la chambre d'une patiente dans un établissement de soins pour personnes âgées à Seattle le 17 avril 2020.

Une infirmière dans une résidence de personnes âgées.

Photo : Associated Press / Ted S. Warren

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a annoncé jeudi la création de six unités régionales de soins qui vont accueillir les résidents des foyers de soins qui contractent la COVID-19. Ces patients pourront ainsi être rapidement isolés des autres personnes qui vivent dans ces établissements.

Presque toutes les personnes décédées après avoir contracté la COVID-19 en Nouvelle-Écosse étaient résidentes d'un foyer pour personnes âgées ou d’un établissement de soins de longue durée. Le coronavirus a fait 65 morts dans la province depuis le début de la pandémie.

Dispersées à travers la province, les unités spéciales seront situées dans des hôpitaux et centres de santé à Antigonish, Dartmouth, Kentville, Sydney, Truro et Yarmouth.

La province dit avoir réservé jusqu'à 6,2 millions de dollars pour leur mise en place.

Un nouveau cas de COVID-19 en Nouvelle-Écosse

La Nouvelle-Écosse dénombre 23 cas actifs de COVID-19, après l’annonce, jeudi, de la découverte d’un nouveau cas de la maladie pulmonaire causée par le coronavirus.

C’est un cas actif de moins que la veille, deux personnes s’étant rétablies entre temps.

Le nouveau cas d’infection fait l’objet d’une enquête pour en déterminer la provenance, indiquent les responsables de santé publique.

La province a augmenté ces derniers jours le nombre de tests de dépistage effectués dans ses laboratoires. Mercredi, 1314 tests ont été effectués.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.