•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une application pour traduire les miaulements de votre chat

« J'ai faim » ou « Laisse-moi tranquille » sont des désirs que pourrait déchiffrer l'application.

Un chat sur l'épaule d'une femme.

Cette application prétend pouvoir vous aider à mieux comprendre votre chat.

Photo : iStock

Radio-Canada

Votre chat miaule-t-il sans arrêt pour des raisons obscures? Aimeriez-vous comprendre ce qu’il tente de vous dire? Voilà ce que propose l’application Meow Talk, créée par un développeur qui a travaillé sur Alexa, le service de reconnaissance vocale d’Amazon.

Ce n’est pas une tâche simple que s’est donnée Meow Talk. Comme le vocabulaire de chaque félin diffère, l’application doit se familiariser aux sons particuliers qu’émet chaque minet.

À l’aide d’un téléphone intelligent, on enregistre donc les miaulements de son chat afin de construire une base de données. À partir de cette dernière, l’application pourra les reconnaître et, finalement, les associer à l’une des 13 demandes ou assertions répertoriées sur Meow Talk.

Cela va de J’ai faim à Je suis en amour ou Laisse-moi tranquille. Notez toutefois que l’application n’est offerte qu’en anglais pour le moment.

Je crois que [Meow Talk] est particulièrement importante en ce moment parce qu’avec le confinement, vous avez des gens qui sont cloîtrés à la maison avec un seul proche compagnon : un félin, souligne Javier Sanchez, directeur technique de l’application, une propriété de l’entreprise Akvelon.

Pour accélérer l'apprentissage de cette intelligence artificielle, qui est au cœur du fonctionnement de l’application, les utilisateurs et utilisatrices peuvent donner un petit coup de main en étiquetant les miaulements qu’ils ou elles pourraient reconnaître.

Les cerveaux derrière l’outil promettent que plus l’application sera utilisée, plus elle deviendra habile à sa tâche. Meow Talk est offerte sur Android (Nouvelle fenêtre) et iOS (Nouvelle fenêtre).

Avec les informations de BBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !