•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Croisières aux Îles : les discussions avancent entre Québec et la CTMA

Le navire CTMA Vacancier amarré au port de Montréal.

Le navire de croisière CTMA Vacancier assurait régulièrement la liaison entre Montréal et les Îles-de-la-Madeleine (archives).

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

La continuité de la desserte des Îles-de-la-Madeleine est assurée jusqu'au 31 mars 2023 grâce à une entente conclue entre la Société des traversiers du Québec, le gouvernement du Québec et la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA). Cette stabilité leur permettra de poursuivre les discussions portant sur le volet croisière, qui avancent bien selon le maire des Îles.

Entrée en vigueur le 1er novembre dernier, l’entente en deux volets couvre le service d’approvisionnement en marchandises et celui des croisières.

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, indique que les discussions vont bon train avec Québec.

On discute ensemble pour présenter un nouveau modèle de notre industrie des croisières avec probablement et assurément un nouveau bateau, explique-t-il. Il y a un canal de communication avec les paliers de gouvernement qui est fort intéressant.

Rappelons qu'en 2018, Québec avait annulé le décret du précédent gouvernement qui comportait le renouvellement d’une entente de services pour 20 ans, renouvelable. La nouvelle avait causé la consternation dans la communauté des Îles.

Si on arrive à une entente aujourd’hui, c’est que le dossier a beaucoup évolué et de façon positive, mentionne Jonathan Lapierre.

La saison des croisières a été annulée pour 2020 et par la suite pour 2021, ce qui laisse du temps pour les discussions. On n'est plus à la précipitation comme on l'a déjà été, souligne le maire.

Le CTMA Vacancier bien accosté au quai de Cap-aux-Meules. La porte avant du bateau est ouverte.

Le CTMA Vacancier au quai de Cap-aux-Meules (archives)

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

M. Lapierre rappelle également que la CTMA regarde à l'international pour trouver un nouveau bateau qui réponde à ses besoins et corresponde également à la vision du gouvernement.

L’été dernier, le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, avait fait savoir qu’il était peu probable que Québec achète un bateau neuf, tout en ajoutant qu’il ne l’excluait pas complètement.

Par communiqué le ministre des Transports, François Bonnardel, a confirmé que le ministère de l'Économie et de l'Innovation allait poursuivre la réflexion afin de déterminer le modèle d'affaires adéquat au-delà de 2023, et ce, tant pour les Madelinots que pour l'ensemble des Québécois.

Le directeur général de la CTMA, Emmanuel Aucoin, n'était pas disponible cette semaine pour commenter la nouvelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !