•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un policier tué par balle sur l'île Manitoulin, en Ontario

Une photo de Marc Hovingh

La PPO confirme le décès de Marc Hovingh lors d'une opération policière jeudi après-midi.

Photo : Police provinciale de l'Ontario

Radio-Canada

Un agent de la Police provinciale de l'Ontario (PPO) est mort lors d’une intervention sur l’île Manitoulin, jeudi.

Il s’agit de l’agent Marc Hovingh, 52 ans, qui était au service de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) depuis 28 ans.

Le commissaire de la PPO, Thomas Carrique, a indiqué sur Twitter que l'agent est mort des suites de ses blessures.

L'Unité des enquêtes spéciales rapporte aussi qu'un civil a perdu la vie dans le cadre de l'intervention policière, survenue peu après 12 h 30 dans le secteur de Gore Bay, jeudi, sur l'île Manitoulin, à l'ouest de Sudbury.

Deux policiers près d'un véhicule de patrouille.

Des policiers du Grand Sudbury surveillent vendredi matin l'entrée d'un chemin près de la scène de l'incident.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

De nombreux agents provinciaux se sont rendus au nord-est de Gore Bay, près de la route Scotland, pour enquêter sur l’événement.

Les drapeaux ont été mis en berne à Queen’s Park à la mémoire du policier.

Je suis profondément attristé d’apprendre la mort de l’agent provincial Marc Hovingh, abattu dans l’exercice de ses fonctions.

Doug Ford, premier ministre de l’Ontario, par voie de communiqué

Mes pensées vont à tous les hommes et femmes courageux en première ligne qui mettent leur vie en jeu chaque jour pour assurer la sécurité de nos communautés, a poursuivi le premier ministre dans un communiqué.

L'Unité des enquêtes spéciales impliquée

La porte-parole de l'Unité des enquêtes spéciales (UES), Monica Hudon, a déclaré jeudi après-midi sur Twitter que l'UES enquête sur les circonstances entourant une fusillade qui a eu lieu aujourd'hui sur l'île Manitoulin, entraînant la mort d'un officier de la Police provinciale et d'un civil.

L'Unité des enquêtes spéciales est chargée de se pencher sur les cas de blessures graves ou de mort lors d'une intervention policière.

Selon Mme Hudon, les premiers renseignements indiquent qu'à environ 12 h 30, une personne a contacté la PPO pour signaler la présence d'un intrus sur une propriété à Gore Bay.

Peu de temps après leur arrivée sur les lieux, les agents ont confronté l'homme et il y a eu une interaction à la suite de laquelle un agent de la PPO a été mortellement blessé par balle.

Un policier en uniforme posant pour une photo officielle

La PPO confirme le décès de Marc Hovingh lors d'une opération policière jeudi après-midi.

Photo : Gracieuseté

Le civil a également été abattu et il a été transporté à l'hôpital où il a été déclaré mort, a indiqué Mme Hudon, qui a précisé que trois enquêteurs et deux enquêteurs médico-légaux de l'UES sont en route vers les lieux du drame.

Dans un communiqué émis jeudi soir, la Police provinciale de l'Ontario a indiqué que deux membres du détachement de Manitoulin faisaient un suivi à une enquête reliée à une dispute de propriété quand l'interaction est survenue entre l'agent et une personne sur place.

Selon la PPO, le civil abattu ne sera pas nommé jusqu'à ce que son identité puisse être confirmée et que ses proches soient avisés.

La PPO a aussi confirmé qu'aucun autre agent n'a été blessé dans l'incident.

Le décès du policier fait réagir

Un policier parle au journaliste.

Carlo Berardi est le porte-parole de la Police provinciale de l'Ontario pour le Nord-Est de l’Ontario.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Selon le porte-parole de la PPO dans le Nord-Est de la province, Carlo Berardi, le commissaire de la PPO s'est rendu dans le Nord de l'Ontario pour démontrer du soutien aux collègues et aux proches du policier défunt.

Nos collègues connaissent bien cet agent. Il avait 52 ans, 28 en service avec la police provinciale. C'est très triste, souligne le sergent Berardi.

La cheffe de l'opposition officielle à Queen's Park, Andrea Horwath, est une des premières personnes à avoir réagi à la suite du décès de l'agent.

Le chagrin se fera sentir dans toute la province. Nous sommes tellement attristés d'apprendre que l'agent Marc Hovingh de la Police provinciale de l'Ontario a été tué, a indiqué Mme Horwath.

Le député néo-démocrate d'Algoma-Manitoulin, Michael Mantha, affirme qu'il connaissait l'agent.

On ne peut pas croire ce qui s'est passé. C'est un homme qui avait un gros cœur d'ours. Quand il mettait l'uniforme de policier, il prenait son métier très aux sérieux, mais comme membre de la communauté c'était quelqu'un qui était prêt à donner sa chemise, s'est souvenu M. Mantha.

De son côté, le maire de Gore Bay, Dan Osbourne, dit que c'est un moment très difficile pour sa municipalité puisqu'il s'agit d'une petite communauté.

Tout le monde connaît l'agent impliqué et c'est définitivement dévastateur pour toute la communauté, a-t-il expliqué.

Dans son communiqué, la Police provinciale de l'Ontario indique que des informations concernant les arrangements funéraires pour l'agent Marc Hovingh seront fournies plus tard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !