•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des soins de santé mentale pour les animaux de compagnie en Atlantique

Etienne Cote

Selon les responsable du projet, les maladies mentales et les troubles du comportement peuvent être un signe d'un maladie physique chez les animaux.

Photo : Autre banques d'images / Gracieuseté

Le Collège vétérinaire de l’Atlantique lance un nouveau service de soins de médecine comportementale pour les animaux, à l’Île-du-Prince-Édouard. Le projet offre des traitements contre les maladies mentales et les troubles du comportement animal.

Selon la médecin vétérinaire responsable du projet, la Dr Karen Overall, un animal de compagnie a 30 % de chances de souffrir d’une dépression ou d’anxiété tout au long de sa vie.

Nous offrons essentiellement des soins de santé mentale pour des animaux de compagnie dans le but d’aider aussi leurs propriétaires.

Dr Karen Overall, médecin vétérinaire

Les maladies mentales et les troubles du comportement peuvent être un signe que l’animal est aussi physiquement malade, selon la Dr Overall. Pour les chiens et les chats, il s’agit de maladies qui mettent leur vie en danger, ajoute-t-elle.

L'entrée de l'Université de l’Île-du-Prince-Édouard.

Le Collège vétérinaire de l'Atlantique est attaché à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (UPEI).

Photo :  CBC / Université de l'Île-du-Prince-Édouard

Le médecin vétérinaire, Dr Étienne Côté, explique que la détection d’une maladie mentale chez un animal peut s’avérer une tâche assez complexe et qu’un traitement est possible dès que le facteur déclencheur du trouble de comportement est identifié.

Si on arrive à comprendre l’élément déclenchant le comportement qui ne marche pas, on peut agir en conséquence.

Dr Étienne Côté, médecin vétérinaire, Collège vétérinaire de l’Atlantique

Pour le Dr Étienne Côté, les troubles de comportement animal peuvent engendrer des conséquences sérieuses dans la vie des compagnons.

On sait qu’il y a plus de chiens et de chats qui sont euthanasiés en Amérique du Nord pour des problèmes de comportement que pour toute autre raison, a-t-il déclaré

Dans le cadre du projet, les propriétaires de l’animal, un vétérinaire et un entraîneur accompagnent l’animal malade tout au long du traitement.

Le service en médecine du comportement animal est offert à l’hôpital vétérinaire de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. Selon la Dr Overall, les coûts du traitement varient en fonction de l’animal et des problèmes identifiés.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !